samedi 4 août 2012

Ma césarienne, ou comment une naissance me fait souffrir....

Aujourd'hui, je suis tombée sur un article parlant de césarienne. Article très bien documenté d'une future maman qui s'interrogeait sur cet accouchement dont parlent peu les spécialistes de la santé, quand t'es une mère enceinte jusqu'aux yeux.

J'ai pas pu lire cet article jusqu'au bout. Lire ce mot fatidique 'césarienne' me fait monter les larmes aux yeux. Au moment où j'écris d'ailleurs, elles sont là, coincées derrière mes yeux, et n'attendent qu'une chose pour sortir, que je te raconte mon vécu.

Comme je le disais dans mes articles sur ma grossesse et mon accouchement, tout s'est bien passé pour moi. Grossesse exemplaire malgré un ventre énorme, pas de complication, un col bien fermé pour permettre à bébé de rester au chaud, pas de diabète, pas de pré-éclampsie. Bref, niveau physique, j'ai eu une grossesse parfaite.

J'ai sillonné le net pendant que j'étais enceinte, avide d'en apprendre plus sur ce qui se passait en moi, et comment ça allait se passer le jour J. J'ai regardé des vidéos d'accouchement, des reportages à faire pleurer dans les chaumières... J'avais hâte que ce jour arrive.

Seulement voilà. ON a décidé pour nous quand ce jour allait arriver. Moi, je le voulais, le réveil en pleine nuit, les douleurs qui t'empêchent de dormir, ce 'splotch' entre tes jambes, qui te disent que cette fois, c'est bon, tu dois y aller. Et le sourire aux lèvres (ou une grimace douleur, au choix!) sur les lèvres, en te tenant le dos et en défonçant la main de Chéri-chéri, tu te diriges vers la voiture qui te mène à la maternité. Eh bien moi, je l'ai pas eu. J'ai pris ma valise un matin, avec nos affaires, en tenant la main de Papa-Canard, le sourire aux lèvres, pour aller découvrir mon bébé.

Si j'avais su ce jour là, à quel point je le regretterais. A quel point ça me mettrait en rage. A quel point ça me ferait mal. Et à quel point, près d'un an plus tard, je n'en suis toujours pas remise. A quel point cette cicatrice me fait mal, autant physiquement que psychologiquement. J'ai pas su mettre au monde mon enfant. ON l'a fait pour moi. Je n'ai pas eu l'accouchement de mes rêves. En réalité, j'ai même eu l'accouchement que je voyais dans mes cauchemars. Oui, j'ai eu un bébé en pleine santé. Oui, mon fils est la 8ème merveille du monde. Mais oui, aussi, c'est pas la seule chose qui compte.
Je suis amputée d'une partie importante de ma grossesse. De LA partie la plus importante. Celle qui devait faire de moi une mère à part entière. Oui, bien sûr, je SUIS une mère à part entière. Mais quand je dis que mon boutchou est né par césarienne, je lis des choses dans le regard des gens que je préférerais ne pas voir. Ils me disent des choses, et je ne dis rien, alors que la seule chose que j'ai envie de faire, c'est leur abattre mon poing dans leur face.

' T'as pas vraiment accouché alors'
' C'est peut être à cause de ton poids ? ' (oui, parce que je rentre dans une putain de statistique qui dit que les femmes en surpoids ont plus tendance à accoucher par césarienne. MAIS MERDE ! c'est pas pour ça, que j'ai accouché par césarienne !)
' Il était trop gros il passait pas? ' Si large qu'il passait. Si on l'avait laissé venir au moment où il l'avait choisi...
' C'était programmé, ta césa?' Non, oh non non non ! C'était une césarienne en urgence !


Je suis arrivée à la maternité dilaté à 1, quand j'ai été opéré, j'étais dilaté à 1 et 1/2. Bordel mais pourquoi j'ai accepté ce déclenchement ?! Pourquoi je ne suis pas rentrée chez moi ?

Maintenant, je vis avec la peur de retomber enceinte trop tôt, et de devoir subir encore une césarienne, et ne pas connaître l'accouchement naturel que je souhaite plus que je ne le pensais. Tout ça à cause de statistiques....

Je suis pleine de colère, de rage et de tristesse. Et j'espère qu'un jour, cette césarienne, je la digérerais. Je pensais l'avoir fait, déjà. Et au final, quand je vois mes réactions quand je tombe sur un article en parlant, je me rends compte que tout ce que je fais, c'est fur ma douleur... Fuir ceux qui en parlent. Fuir. Ça, j'y arrive...

Si seulement, je pouvais revenir en arrière... Si seulement... Je me rabats donc sur 'faire un autre enfant'. Et j'espère exorciser ça... (On s'entend, l'enfant ne sera pas un instrument pour me déculpabiliser hein, mais son accouchement effacera, j'espère les souvenirs douleurs du premier. J'aimerais cet enfant comme j'aime mon Mini Canard!)

J'ai tout de même la chance d'avoir un bébé magnifique et adorable avec une bouille à croquer, et ça, je ne le regretterais pour rien au monde !




[Quand je lis des choses telles que 'la césarienne permet à une femme de ne pas souffrir des douleurs de l'accouchement' j'ai juste envie de dire OUAIS GENRE ! parce que mine de rien, on se fait couper, perso, j'ai pas souffert à l'hôpital de l'incision, mais je sais que certaines, si. De plus, la cicatrice est quand même pas mal douloureuse. Souvent, elle me gène et me fait mal. Sans parler du fait que je n'ai pas retrouvé toute ma sensibilité sur mon ventre! Bref, ça m'énerve....]

Le pourquoi je l'ai mal vécu expliqué avec le récit complet de mon accouchement, ici. Il m'a fallu 18 mois pour pouvoir mettre les bons mots...


Merci de m'avoir lue, je t'embrasse et te souhaite une bonne après-midi !
Rendez-vous sur Hellocoton !

26 commentaires:

  1. Moi qui ai vécu une césa en urgence il y a 3 semaines, je te comprends parfaitement. La mienne s'est très mal déroulée avec hémorragie, baisse de tension à 6, bref je suis passée juste à côté du pire... Et puis une saletée d'infectée qui m'a value un 2ème séjour à la mater... Je sens que comme toi, mon deuil sera très long...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue que contrairement à toi, la mienne s'est bien passée, et les suites aussi (une mi infection de la cicatrice, réglé en 3 jours d'application d'éosine et de désinfectant donc voilà).
      C'est pour ça que je te dis, si tu as besoin d'en parler, si ça peut t'aider, je suis toute ouïe ! J'ai eu peu de témoignages directs de césarienne dans mon entourage, et je ne l'ai su que bien après...
      En tout cas j'espère que tu vas mieux qu'à ton dernier article !

      Jt'embrasse

      Supprimer
  2. Bon, tu le sais, moi j'ai eu la chance d'accoucher par voie basse, sans péri, toussa... Bref on s'en fout de ma vie là mais c'est pour dire que mon message aura beau être sincère, je ne pourrai pas m'approprier tes peines et tes douleurs.

    C'est terrible que ça continue à te faire souffrir comme ça, je comprends la culpabilité que tu ressens de ne pas avoir su accoucher, surtout si on te ressort ce genre de phrases...
    J'espère que tu arriveras vite à faire ton deuil, ce genre de regrets c'est vraiment moche comme ça peut vite te pourrir le moral.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, ça pourrit le moral... C'est pour ça que je te disais sur ton article de l'allaitement que je comprenais ta frustration, bien qu'elle ne soit pas la même... C'est malheureusement pas toujours aussi simple qu'on le voudrait...
      Bises

      Supprimer
  3. Ton billet est exactement ce que j'ai ressenti à la naissance de ma première. Et ma césarienne, je ne l'ai vraiment digérée qu'à la naissance de ma petite deuxième il y 10 mois, accouchement par voie basse, normale. Des douleurs oui bien sûr mais un bonheur psychologique d'accoucher normalement, de la sentir descendre dans mon corps vers la vie.
    Je comprends que trop bien ce que tu ressens...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça a dû vraiment te libérer d'accoucher par voie basse non ? En tout cas, félicitations pour cet AVAC, j'espère avoir la même chance que toi ! Je déplore juste que tu aies eu à vivre ce que je vis dans ma tête. Bien que je sois parfaitement heureuse avec mon Doudou, lmais quand ça me tombe dessus; ça va moins bien x)

      Supprimer
  4. Je suis trop triste de lire ça ma doudou =(
    J'ai accouché par voie basse mais j'ai frôlé la césarienne et j'avais peur de tout ce que tu dis plus haut...
    Donc je te comprends parfaitement, ça me fait mal au coeur. Mal au coeur que ça te fasse autant de mal encore aujourd'hui!

    Ne culpabilise pas, tu ne pouvais pas savoir que ça se déroulerait de cette façon ma chérie.

    je t'aime très fort et j'espère que tu vivras l'accouchement de tes rêves <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis heureuse que tu ne sois pas passée par là en tout cas =) Je sais que je ne pouvais pas savoir, mais j'ai ce sentiment débile qui me pousse à me dire 'si, t'aurais DU le savoir' alors que je sais que c'était pas possible, que malheureusement, je ne suis pas devin... J'ai des regrets qui ne devraient pas exister, et même si je le sais, j'arrive pas à faire autrement =/

      Tu comprends pourquoi j'ai doublement hâte d'avoir un autre bébé ?

      Supprimer
  5. moi j'aurai préféré avoir une césarienne que d'avoir eu ce que j'ai eu !!!
    j'en ai été traumatisée et pour la deuxième j'ai demandé un déclenchement bcp ne comprennent pas ce que j'ai vécu et encore moins mon déclenchement mais qu'on les mettent à ma place deux secondes et on en reparle !!!!
    j'ai pas eu de césa mais je n'ai pas pu m'asseoir pendant plus de 3 mois
    on idéalise notre accouchement je crois alors qu'en fait y'a rien d'écrit.
    il ne faut pas culpabiliser d'avoir eu une césarienne c'est un accouchement un peu plus médicalisé mais un accouchement quand même !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ooooh ? Que t'es-t-il arrivé, sis c'est pas indiscret ? =o
      Effectivement, on idéalise beaucoup l'accouchement, j'essaie de me faire comprendre à moi-même que la césarienne est aussi un accouchement, mais c'est dur...Surtout quand tu te dis que t'as souffert pendant 2 jours pour rien et qu'en prime, si j'avais pas été déclenchée, tout ce serait mieux passé je pense...

      Supprimer
  6. en gros j'ai accouché à terme plus 6 avec une prise de poids de ma part de plus de 50 kilos un bébé de 4 K410 qui ne voulait pas sortir et qui n'arrivait pas à sortir et une équipe de bras cassés!!!!

    si tu veux lire vite fait c'est ici : http://laviereveedemaman.wordpress.com/wp-admin/post.php?post=33&action=edit


    pour la troize (pas maintenant hein pas avant 3 4 ans !!) je me prépare déjà !!!

    RépondreSupprimer
  7. Mon chat...(ou devrais-je dire "ma canne? XD)... C'est là que je me rend compte que je suis juste incapable de comprendre ce que tu ressens. je lis, je compati, j'ai de la peine pour toi, parce que je vois bien, je lis bien, que ça te fait du mal et ça je ne le supporte pas. Mais je ne sais pas quoi te dire... TU as ACCOUCHE d'un grand bébé trop mignon qui fait presque pas peur (:p). TU l'as fais. TU l'as porté. TU l'as aimé (tu l'aimes et tu l'aimeras blablabla). TU es sa mère, la meilleure mère qu'il puisse avoir, la première femme de sa vie. Alors césarienne ou pas...regard pourris des gens ou pas... déclenchement ou pas... TU es la meilleure chose qui lui soit arrivé. =D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je sais que tu as raison. Parce que mon fils, je l'aime plus que tout, et je sais qu'il me le rend bien. Je sais que cet accouchement ne fait pas de moi ni une mauvaise mère, ni une 'non-mère'. Ces sentiments, bien que je les sache totalement déraisonnable et qu'ils n'ont pas vraiment lieu d'être, je ne peux pas les faire disparaître. C'est bête d'un côté, mais j'y arrive pas. C'est trop dur, de passer au dessus de ça. Surtout quand chaque jour de ta grossesse et souvent avant, tu pensais à ce jour-là, et que finalement on te l'arrache, sans vraiment de raison. Mais ça passera, je le sais ^^ Je suis assez forte pour le surmonter. Mais en combien de temps, c'est ça la question !

      Jtaime mon Corniaud ♥ (pis moi, jsuis un cochon hein, pas une canne XD mais on va dire que pour toi, je resterais un chaT. C'est quand même plus classe =D)

      Supprimer
  8. Je ne sais pas quoi te dire... J'ai moi aussi eu une césarienne pour ma fille. Elle a 3anss et demi et psychologiquement je m'en suis toujours pas remise (je croyais pourtant).
    La césarienne en elle même ne m'a pas vraiment déranger puisque j'ai eu la chance de ne pas souffrir beaucoup et que tout se passe bien par la suite. Et puis de toute façon, je ne l'aurais pas évitée je pense...
    mais j'avoue que je suis censée accoucher dans un peu plus de 4 mois et je ne suis pas sereine du tout quant à cet accouchement! Et bizarrement, j'ai bien plus peur de l'épisio que de la césarienne...

    Mais chaque accouchement est différent ;) Courage en tout cas, un jour ça ira mieux ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le fait d'avoir écrit ce billet m'a beaucoup aidé à mieux vivre ma césarienne. Je n'ai plus cette envie d'enfant pour faire passer ce sentiment d'inachevé. Maintenant, j'en veux un parce... Bah, parce que j'aime être enceinte, et je veux agrandir ma famille ^^ J'espère que j'aurais cette fois l'accouchement dont je rêve ^^

      Je croise tout ce que je peux croiser pour que ton accouchement se passe selon tes désirs et j'espère que tu passeras une fin de grossesse sereine ^^

      Supprimer
  9. lire cette article me fais me sentir moins seule face a ma césarienne (oui moi aussi en urgence car le cordon était autour du coup) personnes ne comprend que je ne me sente pas femme ou mère car je n'ai pas pousser ni ressenti de douleurs! et te lisant je comprend que moi aussi mes larmes était là, cachée. et la d'un coup je me dis "wahou je ne suis pas toute seule a ressentir ce genre de choses" et maintenant aussi je sais que je n'imagine pas la douleur que je ressens encore sur ma cicatrice. presque 1 an après, j'ai encore des douleurs et je n'ai pas non plus récupérée la sensibilité sur mon ventre, et j'espere que bébé 2 me permettra de vivre une grossesse et un accouchement comme j'en ai toujours rêver!!
    lire tes articles me permet de me rendre compte que je suis une maman, mais aussi une femme comme une autre.
    :) merci maman Bulle! (Estelle)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne savais pas du tout que tu avais accouché par césa =o Je pensais que tout était dans ma tête avant d'en parler avec une de mes cousines qui a dû également accoucher par césarienne. Ca m'a fait du bien de voir que je n'étais pas la seule à souffrir,n mais je t'avoue que de mettre des mots sur cette douleur, dans cet article m'a fait un bien fou. Je vais beaucoup mieux ! Et puis, j'avoue que j'ai l'impression d'aider les gens, au vu du nombre de personnes qui tombent sur mon article. J'ai même une personne qui est venue me parler hier soir, sur ma page, et ça me fait du bien de me dire que mon témoignage est utile!


      J'(espère également de tout coeur pour que nos bébés 2 naissent naturellement.

      Je t'embrasse fort <3

      Supprimer
  10. je viens de tomber sur ton billet.

    J'ai eu une césa programmée à 39SA+4 car ma fille était en siège.

    6 mois après, je ne digère toujours pas cette césa. Je ressens exactement la même douleur que toi.
    Cette douleur, cette boule au ventre est omniprésente et me dévore de l'intérieur. J'ai essayé d''en parler à des amies mais les mêmes réponses sont là: le principal c'est que ton BB aille bien...
    OUI mais.....

    Comment faire pour oublier cette douleur qui me ronge???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai pas oubliée personnellement. Mais je vis avec. Ecrire ce billet m'a fait un bien fou, et je ne me sens plus mal en y pensant. J'ai des regrets, oui, mais je ne souffre plus autant. Il faut que tu trouve les bonnes personnes pour en parler. Et pas à tes amies, parce que cette phrase est trop douloureuse, et injuste pour nous, qui avons vraiment souffert de cette naissance, même si effectivement, tout le monde va bien physiquement. Il faut t'armer de courage, et vraiment, trouver les bonnes personnes....
      Je t'embrasse, courage ♥

      Supprimer
    2. Le siège n'implique pas forcément une césarienne...

      En tout cas, ça me fait mal de lire tous ces témoignages de césariennes quand je sais qu'une femme de mon entourage demande une césarienne pour son prochain bébé, tout simplement pour ne pas ressentir la douleur d'un accouchement par voie basse !

      Supprimer
  11. merci de m'avoir répondu...

    je suis du coup sur le forum césarine........


    en tout cas, ça fait du bien de se dire qu'on est pas seule a ressentir de telles émotions....

    RépondreSupprimer
  12. c'est très triste tout ça... mais je te comprends.pour Esteban né en 2008 on m'a annoncé que mon bassin était trop petit 3 semaines avant terme.

    ils m'ont fait passer un scanner a cause de a taille (1.50 alors que ma grand mere 1.44 à eu 10 enfants naturellement !) bref meme moi qui ne suis pas medecin j'ai vu que ça ne fonctionnerais pas. césa programmée 10 jours avant terme : émoragie, allitée 5 jours avec un poids sur le ventre pour "remettre mes organes en place" évidement, aucune trace de ce probleme sur mon compte rendu opératoire!!!
    j'ai eu des adhérences qui ont été retirées superficiellement un an après ( pour que je puisse m'asseoir sans tenir mon ventre et porter mon fils !)

    en 2012, je prends mon courrage a 2 mains et je me lance dans une deuxieme grossesse, j'en ai bavé, mais jusqu'au 8eme mois, mon gyneco me soutenais qu'une naissance par voie basse serait possible(ce n'était pas lui pour la premiere fois) meme si une macrosomie avait été descellée sur ma petite fille ( tres gros bébé )

    bref, le reve s'est vite écroulé : césa programmée à 38 sem.

    j'ai eu des contractions dès le 5eme mois, mais les 15 derniers jours j'était allité.
    je rentre la veille de l'intervention avec des contractions toute les 10 minutes et des vomissements. personne ne m'osculte et on me donne un calment.
    le lendemain matin, j'arrive au bloc avec des contractions toute les 2 minutes. on me dit de me calmer.
    juste après la rachianestésie j'ai eu une douleur tres forte en bas a gauche, je gyneco est venu et crie "elle est en plein travail on ouvre maintenant !" j'en menait pas large !!!!
    quand il ouvert, il est tombé sur ma vessie, collée par des adhérences sur ma paroie utérine, il a du la décoller et ça a pris du temps, il commencait à raler (il est pas tres cool mon gygy)mais le pire etait a venir, la douleur que j'ai resenti c'était la cicatrice de ma premiere césa qui venait de rompre.
    par miracle, tout le monde est sauf, Norah est née a 37 semaines et pesait 3.390 pour 49cm
    retomber enceinte serait tres risqué, il audrais césariser 2 mois avant le terme.

    bref moi aussi j'en ai un souvenir amer, et je te comprends particulierement quand tu parles des "autres" et de leur reflexion ( personne d'autre dans la famille n'a accouché comme ça ; c'est par ce que tu était trop forte ; ils font des césa a tout va, je suis sur que ça serait passé(?????) )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rho ça a dû être très dur... j'imagine même pas... Déjà les adhérences, ça a dû être affreux, mais la deuxième césa comme ça, si en plus elle a été difficile... Ca a dû vraiment être très très dur.... (une petite quesetion : y a t il un rapport entre l'adhérence et le poids sur le ventre après l'intervention, alors que ça n'était pas nécessaire?)

      Sinon, les gens, se sont tous les mêmes... Les réflexions, les regards... J'adore particulièrement le 'je suis sûr que ça serait passé' ben oui, les gens sont tous médecins...! Je me demande pourquoi on s'embête à payer des diplômés...!

      Ca doit être dur de faire le deuil d'un prochain enfant ou de prendre le risque de le faire naître bien avant l'heure...

      Bises

      Supprimer
    2. bonjour !
      désolée d'avoir pris le temps pour répondre .... et pour toute les fautes d'orthographes, je suis fatiguéeeeeee !!! ( mon mari travaille en afrique du sud et reviens tout les 2 mois, un miracle qu'on ai réussi à avoir des enfants !)

      en ce qui concerne le poids sur le ventre et les adhérences, presonne n'est capable de me dire si cela à un quelquonque rapport. ce qui est sur c'est que pour Norah ils m'ont mis debout le soir même et je n'ai pas de douleurs (elle a 5 mois)

      evidement mon ventre est mort, la semaine dernière encore en m'occupant de mes plantes je me suis enfoncée une aiguille de cactus, je m'en suis rendu compte que le lendemain matin sous la douche... je me sens invicible dans ces moments la !

      ma plus grand crainte est de retomber enceinte et de ne pas pouvoir le garder , je suis profession libérale et je ne peux pas m'arreter facilement (3 semaines avant la césa et j'ai repris 1 mois après) mais si cela se passe aussi mal que prévu il faudra que je reste tranquille un bon bout de temps avant l'accouchement... et je susi seule avec les 2 minots !
      bref ça colle pas...

      mais ce n'est pas à l'odre du jour et je me suis fait poser un stérilet -qui me fait mal- mais selon le gyneco c'est pas possible, c'est moi qui délire !

      tout va bien ! bises, Mélanie.

      Supprimer
  13. je lis seulement ton article... et celui de ton accouchement... je sais que c'est dur de ne pas vivre l'accouchement que l'on souhaitais mais crois moi si ton col ne s'ouvrait pas pour ton bébé c'est mieux. Moi j'ai failli perdre le mien à cause de ça, parce qu'ils ont tenté un accouchement par voie basse et qu'elle est restée coincée... ça a été dur, très dur... une longue attente (interminable même je dirais) pour savoir si elle allait bien... et comme toi je ne voulais pas en parler, mais c'était là en moi, je me culpabilisais, je m'en voulais... alors la seule chose que je peux te dire c'est que ce n'est pas ta faute, que tous les accouchements sont différents et que ton pti cœur est là en bonne santé et que finalement c'est peut-être ça qui compte... pour la deuxième j'ai eu une cesa et finalement j'ai préféré parce que cette fois encore mon col n'étais pas favorable !!! et que là je l'ai prise dans mes bras de suite, je l'ai senti, je l'ai bisouillé de toutes mes forces... si tu veux en savoir plus tu peux venir lire mon récit ici : http://steinliloudemeurtheetmoselle.paroledemamans.com/view/c-est-comme-ca-que-je-suis-devenue-maman si tu veux en parler (parce que pour que ca aille mieux tu dois en parler) n'hésite pas !!! je t'envoie tout plein de bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Excuse moi, j'ai lu ton commentaire sur le mail, de mon tel, et j'ai oublié de le valider ici -_-u (call me boulet!) Mon problème avec cette césa, c'est surtout que si le col ne s'ouvrait pas, c'est juste que c'était pas l'heure, j'étais à 13 jours du terme, et le doudou ne voulait clairement pas naître tout de suite! Lui qui était plutôt bas au début du déclenchement est remonté, imagine...! Du coup, ils auraient du tout arrêter, plutôt que de nous faire souffrir pour rien, aucun de nous deux n'était prêt à donner naissance !
      Après, oui, il est en bonne santé et c'est bien le principal =) 2 ans après, je vais mieux, parce que j'ai enfin su mettre des mots dessus et qu'en prime j'ai eu mon AVAC! J'espère ne plus jamais sentir cette douleur d'avoir l'impression de ne pas savoir moi même donner la vie...
      Je vais aller lire ton récit ♥ Merci beaucoup pour ton message ♥

      Supprimer

Et toi, tu en penses quoi ?