mardi 11 décembre 2012

Pourquoi les femmes sont toujours à la bourre et que les mecs râlent en les attendant

Je vais dévoiler LE grand secret. LA réponse à la question que tous les mecs se posent. A savoir :

Pourquoi les femmes ne sont jamais prêtes et que les mecs les attendent 1h ?

Je vais te dire moi.

Les femmes sont toujours à la bourre, parce qu'elles doivent jongler entre leur propre préparation, la préparation du petit, la recherche des chaussures, le maquillage, se donner un coup de peigne...

Je vais reprendre du début et planter le décor.

Il est 15h. Le petit vient de se lever, ça tombe bien, on part dans 1/2h. Le hic, c'est que heu, je suis pas prête du tout. Après le ménage de la matinée, le repas du midi, l'occupation du petit, je me suis juste habillée à l'arrache après ma douche, et je me suis assoupie après manger. Je file me maquiller en speed, me coiffer, et là, je m'aperçois que BIM le bébé a badigeonné sa couche d'un truc qui sent tout sauf la rose. Punaise. Bon, je m'arrête. Et je file changer sa couche. Je bataille, pour changer parce qu'il ne veut pas rester coucher. Je le rhabille tant bien que mal, lui trouve des chaussettes. Puis je pars à la recherche de LA chaussure manquante, cooooomme d'habitude (oui, je peux les ranger où je veux, il les trouve et les éparpille -_-u) Il est presque 20, je suis toujours pas habillée. Je commence à m'énerver un peu. La doudoune passe pas, je galère, le petit veut enlever son bonnet. Je galère à lui enfiler ses baskets. Il se met à chouiner, parce que je perds patience. Je finis par réussir à finir de l'habiller (arg, ça fait beaucoup de verbe à la suite; Navrée!) je le donne à son père et ils descendent. 
Il est 15h28. Je saute dans mon jean, dans mes converses, je prends mon sac à main, mon écharpe, mon manteau, mes sacs pour les courses, à peine le temps de boire un verre d'eau et encore moins de passer par les toilettes.
15h30, je suis assise dans la voiture, passablement énervée.

20 minutes plus tard, après que son père l'ai attaché dans son siège en bas de la maison, bébé excédé par la voiture bombe le torse et ouvre ses sangles ! Arrêt en urgence pour le rattacher. Je fulmine, un peu, beaucoup, passionnément, A LA FOLIE!

Maintenant, je vais recommencer, en intercalant les actions de l'homme pendant ce temps.


Il est 15h. Le petit vient de se lever, ça tombe bien, on part dans 1/2h. Le hic, c'est que heu, je suis pas prête du tout. Après le ménage de la matinée, le repas du midi, l'occupation du petit, je me suis juste habillée à l'arrache après ma douche, et je me suis assoupie après manger. Je file me maquiller en speed, me coiffer, et là, je m'aperçois que BIM le bébé a badigeonné sa couche d'un truc qui sent tout sauf la rose.

Je mets mes chaussures et mon manteau, alors qu'on part dans 1/2h. Mais c'est suuuuper important.

 Punaise. Bon, je m'arrête. Et je file changer sa couche. 

Je vais chercher le courrier. Bah oui, c'est suuuper important, et on passe pas devant du tout en descendant hein.

Je bataille, pour changer parce qu'il ne veut pas rester coucher. Je le rhabille tant bien que mal, lui trouve des chaussettes. Puis je pars à la recherche de LA chaussure manquante, cooooomme d'habitude (oui, je peux les ranger où je veux, il les trouve et les éparpille -_-u) Il est presque 20, je suis toujours pas habillée. 

Je viens de remonter, mais je redescends pour mettre la poubelle dans le local. On passe pas devant non plus en descendant hein. AH et au passage, comme les poubelles étaient sur le balcon, j'inonde le sol fraîchement lavé par ma tendre moitié de neige fondue. 

Je commence à m'énerver un peu. La doudoune passe pas, je galère, le petit veut enlever son bonnet. Je galère à lui enfiler ses baskets. 

Face à la réaction de  la (pas si) tendre moitié en remontant, je passe un essuie-tout par terre, mais juste devant mon bureau. Là où elle voit pour le moment quoi.

Il se met à chouiner, parce que je perds patience.

Après une remarque sur le fait que je pourrais l'aider un peu, j'ose répondre : 'Non, mais je travaille cet aprem moi' J'aurais pas dû, elle hurle. Alors je rajoute : 'ouais, je travaille, faut te dépêcher hein!'

 Je finis par réussir à finir de l'habiller (arg, ça fait beaucoup de verbe à la suite; Navrée!) je le donne à son père et ils descendent. 

Je file sans demander mon reste, elle va finir par me bouffer. Heureusement qu'elle ne crache pas de venin !

Il est 15h28. Je saute dans mon jean, dans mes converses, je prends mon sac à main, mon écharpe, mon manteau, mes sacs pour les courses, à peine le temps de boire un verre d'eau et encore moins de passer par les toilettes.
15h30, je suis assise dans la voiture, passablement énervée.


VOILA pourquoi les femmes sont souvent en retard et que les mecs attendent ! C'est une fausse rumeur, le pomponnage intensif qui dure des heures. C'est FAUX. Nan, en vrai, si seulement j'avais autant de bras que Shiva, peut être que je m'en sortirais....



Bonne soirée à toi, gardien du grand secret ! Je t'embrasse !
Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Et toi, tu en penses quoi ?