mardi 30 avril 2013

Quand c'est le bon jour pour changer de méthode




Aujourd'hui, c'est la journée de l'éducation non violente.

J'ai conscience qu'il y a des choses à changer dans mon mode d'éducation. J'ai été élevée à la fessée, à la cuillère en bois et au martinet. Je ne voulais pas tomber dans ces extrêmes. Mais la claque sur la couche, elle part souvent. Bien trop souvent à mon goût. Je m'en veux. Énormément  Je m'en veux pour ce manque de patience. Parce que c'est clairement plus un manque de patience et de maîtrise qu'autre chose. Alors non, je ne fesse pas pour faire mal. La tape est toujours sur la couche, et jamais forte. Mais n'empêche. Les remarques que je peux lire ça et là comme ''Vous croyez VRAIMENT que c'est en nous tapant que vous nous apprendrez à ne pas taper? Un peu contradictoire comme message, non? "On ne peut pas", mais vous, vous le faites..." (j'ai repris directement celle que j'ai lu, qui n'est pas la première du genre, sur la page de 'Mon journal de bébé au foyer', les paroles de certaines maman qui relatent leurs mésaventures aux courses, comme Okaasan ce matin, eh bien ça me fait réfléchir. 
Parce que j'aimerais être une meilleure mère. Parce que je suis convaincue que cette claque, même si elle n'est pas douloureuse, n'est pas nécessaire. Qu'elle envoie un message erroné à mon tout petit. Que mes mains sont là pour donner de l'amour. Pas de la peur, de la douleur.

Alors aujourd'hui, je profite de cette journée pour tester une nouvelle méthode. La méthode du 's'il te plait'. C'est con hein. Mais mine de rien, eh bien.... ça marche. J'en suis presque étonnée moi-même. Ca marche. Et beaucoup mieux que la claque. Alors oui, aujourd'hui, le Doudou est fiévreux, mais il a son comportement habituel (hormis le fait que j'ai le droit à plus de câlins). Il a été jouer dans les toilettes d'où il est sorti rapidement quand je lui ai demandé. Il a ouvert le frigo, qu'il a fermé quand je lui ai demandé. Il n'a pas émietté son morceau de gâteau par terre alors que d'ordinaire, ça aurait été son premier geste. Il a renversé su lait (volontairement tssk!) sur le canapé. Je lui ai dit qu'il ne fallait pas le faire, et qu'on allait nettoyé ensemble. Il a nettoyé avec moi, puis il a posé son biberon sur la table. 

Je n'ai pas crié une seule fois depuis ce matin. Je ne l'ai pas grondé. Je ne lui ai pas claqué la couche. La journée n'est pas finie. Mais il est calme. Je suis calme. Il fait moins de bêtises, et je ne lui cours pas après en permanence. 

La fièvre y est-elle pour quelque chose ? Honnêtement, je ne sais pas. Peut être. Mais ça vaut le coup de continuer cette nouvelle méthode. Parce que j'en ai assez de m'en vouloir et de ne pas être à la hauteur de l'éducation que je veux donner à mon fils. Pour moi, être maman, c'est savoir me remettre en question. Et changer quand quelque chose me déplaît. J'aurais mis le temps pour ça. Mais mieux vaut tard que jamais...

Bonne journée, je t'embrasse !

PS : Une grosse pensée pour Lili dans ce billet, parce qu'elle a eu aussi ce cheminement il y a plusieurs mois ♥

PSS : ce billet n'a aucune visée polémique. Il relate MA façon de voir les choses. Que vous soyez pour ou contre la fessée, franchement, c'est pas mon problème, je ne vis que chez moi avec mon fils à moi ! Je ne juge personne, et n'attends aucun jugement. Je relate jute mon cheminement intérieur !
Rendez-vous sur Hellocoton !

10 commentaires:

  1. merci pour la pensée... tu verras, même si parfois il y a eu des accidents, au fur et à mesure on en ressort grandit! et ton enfant, le vit bien mieux! bisous!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'imagine que ça nous grandit et que c'est bénéfique pour l'enfant ^^ Partout où je vois, les enfants sont pas plus capricieux que d'autres (voire moins) alors qu'ils n'ont jamais pris une claque...!
      Et de rien pour cette pensée, c'était normal ^^

      J'espère tenir avec zénitude ♥

      Bisous ♥

      Supprimer
  2. Je me marre chaque fois que ma mère se vante de "ne jamais avoir levé la main sur nous"... Pour ma sœur 15 ans plus tôt je n'en sais rien mais personnellement je me souviens très bien de son éducation à base de fessées, gifles, coups de cuillère en bois, menaces du genre "si tu le racontes à qui que ce soit je te rosserai encore" (ses mots exactement...), ou pire : si je refusais de faire ce qu'elle voulait ou quand il lui prenait l'envie venant de nulle part, elle allait voir mon père lui racontant je ne sais toujours pas quoi encore aujourd'hui et je me prenais une danse à limite me pisser dessus... Longtemps je n'ai pas voulu d'enfants pour être sûre de ne pas refaire la même chose, et quand je me suis retrouvée enceinte j'ai eu des angoisses terribles quant à mon comportement futur... Et je me souviens qu'un jour mon loulou m'a fait une telle colère qu'il a bloqué sa respiration , est devenu bleu est a commencé a perdre connaissance... Mon réflexe pour le faire revenir ? Une claque sur le cul... Il a repris sa respiration oui mais moi me suis retrouvée au téléphone en pleurs avec ma mère et je me traitais de monstre... Sa réaction ? "C'est pas dramatique il fallait bien le faire revenir à lui" jusque là ça m'a rassurée... Mais il a fallu qu'elle ajoute " Tu sais quand on est énervée et même s'il ne t'a rien fait, une bonne claque dès fois ça soulage (!!!) c'est ce que je faisais avec vous" ... Aujourd'hui je prie pour ne jamais JAMAIS devenir comme ça... Ça m'écoeure les coups purement gratuits juste pour se défouler ! Surtout si c'est pour se vanter d'être une mère qui n'a jamais touché un cheveu de ses gosses (après une telle révélation la bonne blague !!!) Mais j'ai la trouille qu'en cas de perte totale de patience je perde également mon self-control...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Punaise, je reste soufflée ! Juste pour se défouler o_O Punaise...! Moi aussi j'ai peur en cas de grosse colère (de ma part) de perdre le contrôle... pour ça que je préfère modifier tout de suite. Les femmes de ma famille ont la main leste. Et je veux pas fesser à tour de bras....

      Courage en tout cas, j'imagine très bien cette peur....

      Supprimer
  3. ici on ne claque pas depuis maintenant 6 mois et ca se passe bien, oui on hausse le ton encore mais pas aussi souvent qu'avant et on a trouvé notre équilibre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le tout est de trouver un équilibre qui nous convient ♥ Félicitation en tout cas pour ce revirement ♥

      Supprimer
  4. Réponses
    1. N'est ce pas ?! Deuxième jour, sans hausser la voix, sans tape... Journée zen encore ! Un peu plus sport qu'hier parce que papa était à la maison, mais ça a été ! Je nous redécouvre ♥

      Supprimer
  5. vouloir changer est déjà un énorme pas, bravo !
    je ne donne pas de féssées, jamais. Il m'arrive de crier c'est vrai, mais je n'aime pas ça. les cris amènent les cris et ne font qu'agraver la situation. le silence, chuchoter aide à calmer la situation et prendre du recul.
    Du courage ma belle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ^^
      Et oui, ça fait depuis que j'ai écrit cet article que je m'efforce de rester calme, de ne pas crier, de demander gentillement, poliment (mais néanmoins fermement) d'arrêter quand il fait des bêtises, et je suis toujours aussi surprise que ça marche. Je lui explique quand il fait une bêtise. Et il m'aide à la réparer. J'ai crié tout à l'heure, ça m'a échappé. Ca m'a brisé le coeur de le voir choqué, et se mettre à pleurer. Je ne m'étais pas rendu compte à quel point ça pouvait lui faire mal que je crie.
      Alors je vais garder cette méthode, parce que mine de rien, on passe de bien meilleures journées ! Toujours des bêtises, oui, mais plus de compréhension, de câlins (10 fois plus, j'hallucine!), des bisous spontanés! Chose qui n'existait pas trop ! Il s'est même pendu à mon cou pour me faire un bisous cet après midi !
      Je suis juste ravie de nous redécouvrir !

      Bisous ♥

      Supprimer

Et toi, tu en penses quoi ?