jeudi 11 juillet 2013

Parce qu'une Bullette, ça se fait désirer ! [La fin, parce que je t'ai déjà fait trop attendre !]


Donc, vers minuit, je commence à douiller sévère. Je ne peux plus rester coucher, sous peine de me noyer dans la douleur. Je tourne en rond dans ma chambre, j'ose pas sortir. Si je m'assois, quand une contraction arrive, elle me noie totalement, j'en ai la tête qui tourne, des sueurs froides, je tombe presque dans les pommes. Alors je préfère marcher, même si tout mon corps me crie de me poser. Mes pieds son gonflés, mes jambes me font souffrir, j'ai le dos et le bassin en compote... Mais je dois rester debout et marcher. Je tortille du bassin tant que je peux, je tourne, je fais des huit, pour aider à tout ça.
Je suis seule pour gérer cette douleur. Mon chéri est à la maison, mes copines et ma mère dorment... Je suis seule avec moi même, cette douleur, et ma fille. Finalement, je sors dans le couloir, déambuler dans l'hôpital. Je connais tous les murs, tous les carrelages, tous les recoins par coeur. Vers 4h du matin, je croise un papa, qui arrive tout chargé de bagage. J'entends que sa compagne est déjà sous péri, et je la jalouse intérieurement.
Vers 4 ou 5h, j'envoie quand même un message à une amie, qui est susceptible d'être réveillée. Elle m'a aidé à gérer certaines contractions, à visualiser... Bref, les dernières heures jusqu'au levé du jour. (Merci Mandy ♥)
Le jour se lève, 5h30, j'en peux plus, il faut que mon chéri vienne pour me soutenir. Il ne travaille que l'après midi, et puis bon, aujourd'hui, c'est le jour j. Je le sais. Malheureusement, son frère a un train tôt le même jour (comme de par hasaaaard!) et du coup, il devra attendre avant de venir. Je me sens de plus en plus mal. Outre les contractions, j'ai la nausée. Au téléphone avec mon chéri, je suis obligé de le délaissé au profit de la cuvette des toilettes. De l'eau et de la bile, super agréable...! Il finit par me dire qu'il se prépare, qu'il ne tardera plus, il est 7h à peu près, puisque le petit dej' vient d'être servi. Les contractions se sont calmées, j'ai une faim de loup, j'engloutis tout (nan en vrai, j'ai pris mon temps!) avec l'espoir que ça me tiendra au ventre.  Peine perdue. J'ai à peine fini mon thé que je retourne aux toilettes.

Vers 9h, une sf vient m’ausculter. Elle est dubitative. Ça n'a pas bougé. Je me mets à pleurer, je suis désespérée, j'ai peur de la césa, avec ma poche fissurée qui coule de plus en plus. Heureusement, l'homme est arrivé et me soutient. C'est l'heure du monito (sacro saint monito que je déteste...!). Les contractions se sont calmées, à mon grand désespoir, mais j'en ai toujours un peu. Le monito m'indique des valeurs riducules à la toco. 15, 45, 25... C'est quoi ces contractions à la mord-moi-l'noeud?! Je commence doucement à angoisser, paniquer, tout ce que tu veux. Une autre sage femme, (Manue, je te bénie, je t'aime, heureusement que tu étais là ce jour-là, même si je n'ai pas eu le plaisir d'être accouchée par toi, et que je ne t'ai pas revue ensuite!) vient voir comment se passe le monito. Je lui explique mes crainte, la toco ridicule, les contractions pourraves. Mais en vrai, elles sont pas pourraves. Elles sont mêmes plutôt régulière. Et la toco ne signifie rien en vrai, tout dépend de la déformation utérine, et selon le gabarit, eh ben, ça change. Gros ouf de soulagement ! Et c'est pas la seule bonne nouvelle. En fait, la dilatation n'a pas bougée, certes, mais le col s'set modifié, assoupli, raccourci. Donc ça avance. Ça ne stagne pas ! Elle me fait presque pleurer à m'annoncer d'aussi bonnes nouvelles ! En plus, elle me ré-ausculte, et pendant le monito, je suis passée de 1 à 2, un petit 2, mais un deux quand même ! !
Bientôt il est 14h30 et mon chéri doit partir. Entre temps, les contractions sont revenues, et je les gère comme je peux. On a beaucoup marché, et d'après ma tête Manue (la SF si tu as bien suivi) estime que les contractions sont plus douloureuses, donc plus efficaces. Mon chéri me parle de péri, mais je veux pas en entendre parler. J'ai peur que ça ralentisse le travail, de finir sur la table d'opération une fois de plus, et puis, j'ai dit que je voulais un accouchement phisio. Alors j'en veux pas. L'homme doit partir, et avant, il aimerait bien qu'on fasse un point, histoire de savoir q'il doit partir ou rester. Verdict, je suis toujours à deux, même si c'est un bon 2, cette fois, ça reste un 2. On reste à parler péri un peu avec la sf, qui me la conseille vivement. Parce que non, c'est une légende, ça accélère le travail plus que ça ne le ralenti. Je me mets à hésiter. Elle me dit de réfléchir, et que si je la veux, je n'ai qu'à venir la voir.
Je raccompagne mon chéri en bas de la mater, avec difficulté. Je veux pas qu'il parte. J'ai besoin de lui pour m'épauler. Mais je comprends qu'il ne puisse pas perdre un jour (oui, c'est spécial dans son magasin...), alors il s'en va, et moi je reste seule avec ma douleur. Je mets une éternité à remonter l'étage qui me sépare du service maternité. Je veux pas prendre l’ascenseur, les escaliers, ça aide à faire avancer les choses! Mais ça devient difficile parce que mes cuisses tapent dans mon ventre qui est bien descendu. Finalement, arrivée en haut, après quelques aller-retour dans les couloirs, je vais voir la sage femme et lui demande la péri. Je pourrais pas supporter cette douleur toute seule. En plus, dans ma chambre, une maman a été installée avec son tout petit bébé né le matin, et je suis quand même jalouse, envieuse, j'ai tellement hâte d'avoir mon bébé ! (en fait, c'est la compagne du papa que j'ai croisé le matin avec tous ses sacs....!)
Je suis emmenée en salle d'accouchement, branchée dans tous les sens, et l'aide soignante prépare le kit de péri.
L'anesthésiste arrive très vite, on n'est que deux à accoucher cet après midi là, et elle demande la péri au même moment. Je suis la première à passer. D'ailleurs, il a du rigoler intérieurement, l'anesthésiste. Parce que c'était le même que pour mon rendez-vous ! Il avait raison sur un point : j'étais pas un cas facile. J'en ai pleuré (mensonge : la pose de la péri ne fait pas mal, l'anesthésie locale est le plus douloureux. Gros GROS mensoooonge!). Et en plus, il était pas sûr que ça marcherait. Finalement, ça marche. C'est trop bien. (Et lui, il est fier comme un paon, vient me voir régulièrement, pour être sûr que ça marche toujours).

M'ennuyais ferme....
Le temps passe lentement, mais une élève sage femme vient papoter de temps en temps. Je crois que le personnel médical m'aime bien x) Je sms toujours avec mes copines, m'assoupis de temps en temps, pleure un peu d'être seule sans mon chéri. Régulièrement, une sage femme vient m'ausculter. Ca avance tout doucement. A 4, elle repousse un peu le col, histoire que ça avance plus vite, et au moment où elle me dit qu'on va me mettre sur le haricot pour percer la poche des eaux, celle ci se perce toute seule. Je commence à ressentir les contractions sur un quart de mon utérus, mais ça reste totalement gérable, juste que maintenant, je sais qu'elles sont là, fortes et régulière. Et je suis heureuse. je crois de plus en plus au bel AVAC qui me tient tant à coeur.

A 19h15, elle m'ausculte à nouveau, je suis à 7. Déjà?! 7?! J'ai donc un col qui sait s'ouvrir ?! (oui, non, parce que depuis mon premier accouchement, j'avais l'idée saugrenue que je ne savais tout bonnement pas dilater en fait...!)
J'appelle donc mon chéri en lui disant de tout laisser tomber et de rappliquer en 4ème vitesse. Son service termine à 20h normalement, mais il laisse tout en plan, il arrive. J'appelle ma mère pour lui dire que là, c'est pour bientôt. J'envoie quelques sms aussi. Une demi heure plus tard, nouvel examen. Je suis à 9 ! 9 ?! Faut vraiment qu'il se dépêche d'arriver, à ce train là, il arrivera en retard ! Re appel à maman pour lui dire que cette fois c'est parti, elle n'aura plus de mes nouvelles avant quelque temps ! 

L'homme passe enfin la porte à 19h45, et ça tombe bien, la sage femme me demande d'essayer de pousser. Je pousse et le niagara s'échappe. Il restait de l'eau beauuuucoup d'eau ! Le gynéco arrive aussi sur ses entrefaites et se place de façon à appuyer sur mon ventre et à me dire quand pousser. 
J'ai pas compté combien de fois j'ai poussé. Beaucoup. Des fois, n'importe comment, des fois comme un chef. 
Un moment, je faisais vaiment n'importe quoi. Le gynéco m'a dit, en souriant : 'ça serait dommage de devoir sortir la ventouse ! Allez, reprends toi et pousse comme il faut!' Il fallait juste ça pour que je recommence à pousser comme il fallait ! 
Sur ces entrefaites, je tourne la tête et je vois mon homme, tout pâle, les lèvres blanches.... Et j'entends le gynéco lui dire de s'allonger les jambes en l'air. Ca m'a fait rire! Il était en train de faire un malaise pendant la naissance de sa fille ! Nan mais jte jure ! Je lui avais dit que ça arriverait. Il m'avait dit que non. Eh bah si ! Et pourtant, il était plutôt loin et il ne voyait riiiien du tout !
Mais bon, c'est pas tout, je devais accoucher moi. Mais c'était trop dur. Je voulais partir. Tout plaquer là et les laisser se débrouiller sans moi. J'y arrivais plus. Je voulais plus. En plus, la puce bouge tellement (oui, alors chère maman, qui m'a dit qu'un bébé bouge pas quand il est en place : c'est FAUX: elle a bougé pendant l'accouchement quoi O_O)
Ah, si en fait, je veux. Je sens que ça pousse, et c'est pas moi. Mais faut que je pousse là ! Je le sais, bientôt elle sera là ! Je sens tout, la péri fonctionne presque plus. Et c'est tant mieux, j'avais peur de ne rien sentir ! J'avais peur en sentant tout d'avoir mal à ma cicatrice, mais même pas ! La tête sort, sans mal, et là, je la sens tourner à l'intérieur, c'est affreux, ça fait mal ! (et la sf que j'entends dire : 'elle tourne beaucoup pour un dos à gauche!' ah oui, ça elle tourne beaucoup ouais...!). Et d'un coup, la pire douleur de ma vie. Je sens la sf qui tire sur mon bébé pour lui dégager les épaule, je continue de pousser mais j'ai mal comme j'ai jamais eu mal. Plus je pousse, plus vite ça s'arrêtera. Et bientôt, elle est là, sur moi. Toute chaude, toute petite, et toute violette. Elle a les yeux ouvert, et elle chouine à peine. Il est 20h11. A peine une demi heure après avoir commencé, elle est là, sur moi...





'C'est moi qui ait fait ça????! J'ai accouché?!' 'oooh oui c'est toi qui a fait ça!' (me réponds le gynéco en rigolant!)
'Oh ma chérie! Tu es tellement belle!'
Et le gynéco qui me félicite, parce que j'ai bien travaillé. Parce que j'ai géré comme un chef. Et parce que j'ai pondu un rugbyman aussi. Il n'en revient pas de s'être trompé à ce point sur les échographies. Pour moi pourtant, elle est toute petite, toute légère, c'est un tout petit bébé.... Mais non, en fait. Papa vient prendre quelques photo, vient lui dire bonjour. Puis on me la retire, et la puéricultrice part avec lui pour les premiers soins.
Et là, de la pièce d'à côté, j'entends : '4kg650 !!!!!' Nan. C'est pas possible ! On m'avait dit un petit bébé ! C'est pas un petit bébé ça ! J'en fais quoi de sa jolie tenue de naissance moi ?! "55cm !!!!" Naaaaaaaaaan ! C'est pas possible ! Ma fille est une géante ! Une magnifique petite géante....!



'j'ai été déchirée?' 'Heu, t'as sorti un rugbyman, alors ouais. Et pas qu'un peu'. 
J'ai pas pu avoir ma fille sur moi pendant la suture (et tant mieux en fait, parce que si je ne sentais pas tout, j'ai senti quelques point et j'ai engueulé le gynéco....!), mais elle était près de moi dans la couveuse, et avec Papa, on la caressait, chacun d'un côté, et on l'admirait, cette petite beauté qui nous a fait la surprise d'être une géante, juste pour que j'ai l'avac dont je rêvais.
Parce que le gynéco me l'a dit : s'il avait su ça, je passais au bloc, on prend pas le risque. Et pourtant, tout s'est bien passé ! Déchirée, oui, mais mon utérus a tenu bon ! Et il a bossé comme un chef !

J'ai très vite regagné ma chambre après la fin de la suture, parce qu'il n'y a que deux salles d'accouchement, dans ma petite maternité, et une dame allait accoucher, et celle qui en était au même stade que moi dans l'autre salle n'a accouché que 20 minutes après moi. On a eu notre tétée d’accueil très vite, dans ma chambre, en peau à peau, comme je rêvais de le faire depuis de longs mois. Elle a tété comme un chef, tout de suite. Si belle et si calme... La puéricultrice a respecté mon envie de ne pas lui donner de bain tout de suite et m'a même demandé jusqu'à quand je voulais qu'elle n'en prenne pas ! Elle lui a juste lavé les cheveux au sérum phy (valait mieux, vraiment x) ) 

Rien qu'à avoir changé de gynéco, j'ai l'impression d'avoir accouché dans une clinique différente ! J'ai eu l'accouchement de mes rêves, entourée de personnes sympa qui m'ont soutenues... Je suis aux anges, et avec ma puce à côté de moi au moment où j'écris, je peux te dire que je suis pas prête de redescendre de mon nuage !

Bonne journée à toi, moi, jvais aller sécher mes larmes, parce que mine de rien, c'était... Whaou !

Rendez-vous sur Hellocoton !

27 commentaires:

  1. Wahou !! Une rugbyman en effet :D Tu m'étonne que si il avait bien estimé son poids, tu n'aurais pas eu le droit à ton AVAC...mais comme quoi ton corps ne fabrique pas des bébés que tu ne peux pas mettre au monde...
    En tout cas, quelle morceau :D ça devait être le poids et la taille de ma crevette a 3 mois mouhaha !
    Et ton loulou faisait combien lui ?

    En tout les cas, félicitations, un bel accouchement ! Jsuis vraiment très contente pour toi.

    Moi je pris pour que ma choupette se retourne...car écho du 3ème trimestre lundi, et elle était en siège :( J'ai trop peur qu'elle ne se retourne pas et qu'on m'annonce une césarienne.
    Plus qu'à attendre et espérer ... y croire ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je me suis fait la réflexion : en vrai mon corps, il fait des bébés, et il les met au monde, gentil petit corps ! Et dire que le gynéco qui m'a fait ma césa (ce connard) me disait que le doudou passait pas de toute manière dans mon bassin, alors qu'il était plus petit... 4kg460 et 53cm ! Je fais des géants quoi...! Elle fait à peu près la taille du doudou à 1 mois... x)
      Merci beaucoup <3 je suis pas peu fière, je dois bien l'avouer !

      J'espère en tout cas que ta puce se retournera bien vite en tout cas ! J'en avais peur de ça aussi, comme elle était souvent en siège...
      Maintenant que j'ai eu ce que je voulais je peux faire tourner le reste de bonnes ondes que j'ai stockées pendant mon accouchement et t'en envoyer une tooonne !

      Bisous et croisons fort pour que tu vives la même chose que moi ♥

      Supprimer
    2. Merci <3
      Elle avait aussi été en siège ta poupette ? Bon ma crevette aussi en fait à 8 mois était en siège, on m'avait programmé une césa du coup que je n'ai pas eu Dieu merci.

      Supprimer
    3. En fait, ça variait d'une écho à l'autre. au 7ème et 8ème mois, j'ai eu des écho, et tantôt l'un tantôt l'autre. Et finalement, la deuxième écho du 8ème mois (celle de routine après l'officielle), elle était tête en bas, et au 9ème aussi !
      Allez la poulette, on se retourne pour faire plaisir à maman ! Hop hop !

      Supprimer
  2. Rhaaa trop beau ton post! :)
    Grave émue et contente que tu es pu accoucher comme tu le souhaitais ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup <3 <3 <3 (bon, ok, j'ai omis de dire (nan zappé en vrai) que j'ai crié comme un goret (enfin, un goret qui a mué et qui a la voix grave, mais crié quand même!)
      C'était vraiment magique ♥ J'y croyais tellement plus à l'AVAC, si prêt du terme ! (oui, pour moi, le terme était synonyme de césa, va savoir pourquoi!)

      Supprimer
  3. T'as été super <3 <3
    Je suis tellement heureuse pour toi!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma chérie ♥♥♥ j'avais peur de m'en vouloir pour la péri, puis en fait, sans regret du tout x) Je suis vraiment vraiment heureuse ! Si seulement je pouvais te la présenter en vrai, la maintenant tout de suite, cette jolie souris ♥

      Supprimer
  4. Wahou, c'est juste magnifique! Je suis vraiment contente pour toi, tu vois finalement tout c'est bien passé... Tu as stressée comme une dingue pour RIEN du tout, j'te jure les hormones.. ;-)
    En tous cas, félicitations pour ce beau bébé!
    <3<3<3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est vrai finalement, j'ai stressé pour rien ! Enfin, pas vraiment pour rien, puisque le gynéco m'a dit que si il s'était pas planté à l'écho, je passais au bloc...! Heureusement qu'il s'est planté en beauté !
      Heureusement que j'ai pu déverser mon stress ici, j'aurais explosé à la mater sinon x)

      Merci beaucoup en tout cas ♥

      Supprimer
  5. Oooh que c'est beau de lire ça :)
    Une belle et grande POupette dis donc ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ♥ Mais oui, c'est ma petite géante ♥ Les gens lui donnent 1 ou 2 mois... x)

      Supprimer
  6. Bravo ma biquette! Je suis trop contente pour toi :-)

    RépondreSupprimer
  7. FÉLICITATIONS! !!!! Bravo pour ce belle accouchement ; D un gros bisous profites bien de ta poupette trop choupi!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucouuuuup ♥ Bon, par contre, c'est plus elle qui profite de moi hein ! Elle fait dodo sur moi, me prend pour sa totote, je suis son biberon.... Elle profite quoi ! (tellement bien qu'elle a repris son poids de naissance après avoir perdu 250g à la mater... XD ) Pour me dédommager, je la bisouille et je la câline, cette petite souris ♥

      Supprimer
  8. Félicitations , qu'elle est jolie la bulette bienvenue a elle je te fais de gros bisous

    RépondreSupprimer
  9. Quel beau récit, j'ai les yeux tout mouillés maintenant <3
    Bravo pour cette petite merveille

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Désolée pour les yeux mouillée, sauf si c'est de la joie ♥ Merci beaucoup ma chérie ♥

      Supprimer
  10. youhouuuu, Félicitation (bon ok je suis super en retard) j'ai su que tu étais rentré à la mater (j'ai vu ton papa ce jour là!!!) mais je me connecte pas beaucoup en ce moment (oui oui mon fils est pire qu'une glue, maintenant il est greffé a mon bras ou à ma jambe toute la journée mdr)!!!
    Enfin en tout cas bienvenue à ta jolie petite fille (enfin petite, pas si petite que ça lol elle est géante!!) elle s'était caché pour que sa maman puisse avoir l'accouchement qu'elle voulait ;). pleins de gros bisous à vous 4!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci d'avoir pris le temps de me laisser un petit mot malgré ton pot de glue ! J'ai connu ça, je comprends x) J'apprécie toujours d'avoir un petit mot de ta part (même si des fois je réponds pas, parce que j'oublie... XD)

      Merci beaucoup en tout cas ! Et oui, ma puce est une cachottière, et heureusement ! Je suis heureuse qu'elle se soit cachée ♥
      Gros bisous à vous 3 ♥ (Oublie pas : tu me dois des photos de ton doudouuu ! Il doit avoir bien changé depuis les dernière photos que j'ai vues de lui XD)

      Supprimer
  11. Whaouh ! Merci pour ce joli récit. Je suis tellement heureuse pour toi que tout se soit passé comme tu le souhaitais. Félicitations pour cette jolie puce qui n'a vraiment rien d'un rugbyman ;-)
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ♥ Je suis vraiment heureuse, plus que je peux le dire en fait, même la grosse déchirure que j'ai eu n'arrive pas à faire de l'ombre à ce merveilleux tableau, aux souvenirs que je garde de ce moment....
      J'ai beaucoup pensé à toi en écrivant mon récit, et même après l'accouchement d'ailleurs !

      Supprimer
  12. Quel beau récit et félicitations pour ce BEAU bébé, oui un accouchement est sûrement toujours fabuleux mais je crois que quand on en a été privé une première fois, on le savoure encore d'avantage même dans la douleur,
    Merci de m'avoir fait découvrir ton histoire grâce à ton commentaire sur ton post, j'aime partager des expériences similaires ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ♥
      J'ai hésité à te laisser le lien, j'avais pas envie que ça fasse auto pub et tout ! Parce que vraiment, c'était pas le but, juste partager une histoire similaire et mes ressentis qui sont proches des tiens x)

      Mais oui, franchement, cette douleur, elle m'a fait hurler, mais oui, je l'ai savourée, je l'ai aimée, et encore aujourd'hui, (certes, ça fait que 12 jours =D) je garde un souvenir merveilleux, malgré le fait que mon entre jambe n'aie pas encore retrouvé son intégrité...XD je regrette pas cette déchirure, elle est le signe que cette fois, c'est MOI qui aie accouché ! (et je peux dormir sur le ventre et vivre normalement quoi, ça me fait bizarre, tellement la césarienne m'handicapait ! [en vrai, pas tant que ça, mais ça tirait je pouvais pas dormir sur le ventre, des trucs comme ça quoi])

      Merci beaucoup ♥

      Supprimer

Et toi, tu en penses quoi ?