lundi 30 septembre 2013

Ferme la bouche, tu pues de la g***le à force de dire de la m***de

J'ai envie de vomir. De me terrer dans mon lit. De pleurer sans discontinuer. J'ai la gorge nouée, les tripes liquéfiées. J'ai les mains qui tremblent, et envie de serrer mes enfants contre moi et de ne plus les lâcher. Mais je ne vomis pas. Je ne me terre pas dans mon lit. Je ne pleure pas, et je laisse mes enfants tranquilles (promis).
Il y a quelques jours, j'ai appris ce qu'était la méchanceté. Pas la fausse méchanceté hein. Non non, la VRAIE. Celle qui te pourrit jusqu'à l'os alors que tu passais juste par là. Que t'as jamais rien fait à personne, à part vouloir vivre ta vie. Je suis salie. Souillée. Par de p*tains de ragots. Parce que j'ai décidé que l'hypocrisie et les crachats dans le dos, j'en avais marre. Et que je refusais de la voir. Parce qu'elle m'en avait trop fait bavé et qu'elle décidait régulièrement que mon fils était de trop. Soit. Je ne la verrais plus. Je ne supporte pas qu'on s'en prenne à mes enfants. Cela dit, je n'ai pas interdit à mon homme de la voir. Ni de lui emmené nos enfants.

Les ragots c'est pas bien. Les ragots c'est MAL. Je l'ai toujours su. Je n'en ai jamais été friande d'ailleurs. Mais quand ils s'attaquent à moi... A moi, à nous, à notre famille... Et quand en plus je sais qui en est la source.... La plus grande langue de p*te de toute la planète.... Que cette personne fait presque partie de ma famille .... Ca me met dans une rage telle...!

Je connaissais à peine la personne qui m'a jeté des horreurs à la face. Je connaissais pas du tout celle qui acquiesçait en disant qu'elle 'savait TOUT'. Toute ces horreurs sur moi...

Alors toi, là, qui ragote. Fais gaffe. VRAIMENT gaffe. Pour de vrai. Parce que tu m'as déjà fait pas mal de mal, tu me pourris déjà la vie. Si en plus je dois entendre ça de la part d'inconnus... Si jte croise, je sais pas encore ce que je te ferais. Mais tu t'en souviendras. Crois moi.



Rendez-vous sur Hellocoton !

10 commentaires:

  1. Réponses
    1. Oui, mes dents sont sorties à peu près comme ça...!

      Supprimer
  2. Les gens comme ça méritent des grandes paires de baffe pour leur remettre le cerveaux en place grrr

    RépondreSupprimer
  3. On doit toutes avoir notre sacrée connasse en ombre... la mienne n'est autre que l'ex-femme de mon homme. Et je peux te dire qu'elle nous en a sacrément fait baver..et ça continue ! Une malade mentale (au sens propre malheureusement pour elle) dont je me méfie énormément pour quand notre princesse sera là. Je compatis et imagine bien la haine que tu peux ressentir, quiconque soit cette femme que tu détestes (et à juste titre). Bon courage, je n'ai pas encore de bon conseil à te donner car je suis la première à être exaspérée par ces langues de vipère malfaisantes, qui n'ont tellement pas de vie qu'elles sont obligées de pourrir la tienne et essayer de détruire tout ce que tu t'efforces de construire avec de l'amour et tes petites mains !

    Bonne soirée quand même, bises :-)

    http://celine-daily.blogspot.fr

    RépondreSupprimer
  4. L'ignorance et surtout l'éviction de ta vie de cette mégère sera ton salut!
    Courage! Et si c'est ça, punition même pour l'homme de la voir cette grognasse! Non mais!
    Quelle aille gâcher la vie de quelqu'un d'autre!

    RépondreSupprimer
  5. Rhhhaaaaa mais merde, c'est dingue les gens comme ça!! je crois bien que tout le monde à son lots de grosse m**de bien baveuse!! pour moi c'est un frère et une soeur de mon homme! 4ans qu'ils me pourrissent la vie avec leur langue de p*te pourrite, tellement pourrite qu'ils en sont même venu à parler sur mon bébé, aujourd'hui il est hors de question qu'ils me revoient et surtout qu'ils revoient mon fils!!! Leur vie est pas assez intéressante, faut qu'ils créent des problèmes dans la vie des autres!! Je comprends ta colère, courage.
    gros bisous à toi et ta petite famille <3 <3 <3

    RépondreSupprimer
  6. je ne comprendrais jamais les personnes qui se permettent de te juger alors qu'elles ne te connaissent même pas

    RépondreSupprimer

Et toi, tu en penses quoi ?