samedi 5 juillet 2014

Un an déjà!





Y a un an. Un an déjà que ma Bulle respirait pour la première fois (techniquement parlant, elle a encore 10h54 devant elle avant que ça fasse pile un an).
Je me rappelle de tout. Je pourrais te refaire cette journée heure par heure, contraction par contraction, angoisse par angoisse... Mais je le ferais pas, parce que je l'ai déjà fait ici et ici.

Non, aujourd'hui, je vais me retourner sur cette année.

En un an, ma chérie, tu as grandi (sans dec). Tu es passé de ce petit bébé joufflu à la tête d'inuit (bah quoi, jte jure, c'est vrai!) à une petit fille, toujours joufflue, avec de longs cheveux et un regard espiègle.
Tu as pris 20cm et le double de ton poids. Tu as rigolé un nombre incalculable de fois avec ton grand frère. Tu as pleuré plus qu'à ton tour. Tu t'es enfuie juste pour te faire manger par ta maman je ne sais combien de fois. Tu as tété mon sein comme s'il était pour toi une porte vers le paradis. Tu as joué, tu as dansé, tu as chouiné, tu as fait de nos vies un arc-en-ciel encore plus coloré. Tu as ajouté ta couleur si vive à celle de ton frère pour nous combler de bonheur.

Oui, bien sûr, faut pas se leurrer hein, cette année a aussi été difficile, parce qu'un nouveau bébé a chamboulé Doudou. Qu'il a fallu qu'il t'apprivoise autant que toi tu as dû te creuser ton nid. Mais ta venue était une évidence pour moi. Tu n'es pas toujours un bébé facile, tu pleures et tu aimes beaucoup (beaucoup beaucoup trop!!) ta maman. Mais c'est mon rôle, alors je te cajole, je te porte contre mon coeur...

Parce que cette année, cette  toute première année de vie n'a pas été simple pour toi. Pourquoi? Tu as passé 3 échographies depuis ta naissance, tu t'es faite opérée deux fois. Tu as été d'un courage exemplaire. En pleine angoisse de la séparation, nous nous somme quittées pendant 5 très longues heures, et de retour ensemble, pas le droit à une tétée, à peine un petit câlin... Mais c'était pour mieux nous retrouver. Ton grand frère t'as rendu visite, et aujourd'hui encore, quand il voit ta cicatrice, il sait que c'set "le bobo du pipi à l'hôpital". Il est si gentil avec toi, "Ta soeur".

Aujourd'hui, tu as un an, tu ne marches pas debout, mais tu files à toute allure à 4 pattes. Tu réclames qu'on t'attaches les cheveux, tu réclames la tétée, tu sais me dire, à table, quand toi aussi tu veux manger ce que j'ai dans les mains. Tu cries, tu tends la main, et moi, bonne poire, je te donne, parce que ça me rend heureuse de te voir goûter encore et toujours de nouvelles choses.

En parlant de repas, tu manges toujours en DME, on te met tout dans une assiette et tu te débrouilles. Tu essaies même de manger des compotes et tes yaourts seule à la cuillère, mais y a encore du boulot ! Et, pour mon plus grand plaisir, tu tètes encore mon lait. Parce que non, tu n'es pas trop grande, tu en as besoin, tu l'aimes et il est là pour toi. Alors je te le donne avec plaisir, et on profite de ses instants pour se câliner et jouer aussi, souvent. Je te mange les mains parce qu'elles farfouillent dans ma bouche, je te fais des bisous, tu me fais rire... Une vraie bulle à nous deux seulement.

Un an. Un déjà. Un an seulement. C'est comme si tu avais toujours été là.

Je t'aime ma Bullette. Un très joyeux anniversaire à toi. Que ta vie sois merveilleuse (et je ferais tout pour!)


Bonne journée à toi qui me lis! Je t'embrasse!
Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

Et toi, tu en penses quoi ?