samedi 13 septembre 2014

Je ne veux pas travailler





Hier, j'ai lu un article qui m'a filé la larme à l'oeil. Tu peux le lire chez Amélie Epicétout. Il m'a filé envie de pleurer parce que c'est une de mes peurs, que je comprends son sentiments, bien que je n'y aie pas encore été confrontée.

L'an prochain, je veux reprendre mes études. Pour avoir un travail, épanouissant pour ma cervelle, pour ma vie sociale, et tout le reste.
Sauf que je ne veux pas travailler. Pas par fainéantise. Pas parce que j'aime pas. Pas pour rester cloîtrer chez moi.
Je veux pas travailler parce que j'ai peur de pas voir grandir mes enfants. Parce que je veux être là pour chaque progrès, chaque bobo, chaque chagrin. Parce que je veux être là pour là sortie de l'école, attendre dans la cours que la porte s'ouvre et voir mes enfants se ruer dans mes bras.
Parce que je ne veux pas être 'la dernière maman'

J'ai peur de quitter ce cocon protecteur qu'est la vie de femme au foyer. Ce cocon d'amour (et de fatigue aussi). Sauf que je suis tiraillée. Je veux travailler. Faire autre chose que maman. Être une femme à part entière, utile, et épanouie.

Je sais que cette envie de rester là et de les couver, c'est mon côté maman poule. Sauf qu'il y a quelqu'un d'autre en moi qui veut se défaire de ça. Surtout qu'économiquement parlant, on peut pas dire qu'un second salaire serait de trop.

Je veux reprendre mes études, travailler, faire ce que j'aime. Mettre mon cerveau au boulot, puisqu'il ne demande que ça. Mais je veux rester avec mes bébés toute la journée, leur faire des bisous, les emmener à l'école et les récupérer avec une surprise en main pour leur faire plaisir.

J'ai peur de reprendre une vie active. Je n'ai jamais connu. Et j'ai la frousse...



Bon après-midi, je t'embrasse
Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

  1. Ayant repris le travail à temps pleine alors que ma puce n'avait pas encore trois mois, je comprends parfaitement tes inquiétudes. En travaillant on passe à côté de beaucoup chose. Pour ma part je n'avais pas le choix financièrement donc la question ne s'est pas vraiment posée. De l'autre côté je ne pense pas que j'aurais aimé être "maman au foyer" à temps plein. L'idéal je trouve c'est de pouvoir avoir un boulot qui permet de concilier un peu les deux, chose que je n'ai clairement pas pour l'instant. J'espère pouvoir trouver le bon équilibre plus tard. En tout cas je te souhaite plein de courage et je suis sûre que tout se passera bien, c'est souvent bien moins pire que l'on peut s'imaginer, on finit par s'adapter et nos petits bouts aussi ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Pourquoi ne pas chercher un emploi à temps partiel ? Il y en a de plus en plus, et tu pourrais finir à temps l'après-midi pour aller chercher tes petits bouts à l'école et les faire goûter :)
    Mais ça te permettrait quand même d'avoir un complément de revenu, une vie sociale indépendante de tes enfants, un statut social, et des événements à raconter à ton conjoint !

    RépondreSupprimer

Et toi, tu en penses quoi ?