dimanche 4 janvier 2015

Vide

Vide.

Depuis le 2 janvier, à 14h44, je suis vide. Si vide de lui. Si pleine de larmes.

Le 2 janvier, à 11h 40, par là, j'ai appris que la vie, si minuscule, que je portais, c'en était allée. Partie si loin de moi, et de tout l'amour que je lui porte.
Cette machine que j'avais toujours tant aimé parce qu'elle me montrait mes enfants. Cette salle qui me rappelait de bon souvenirs, puisque la dernière fois que j'y était allée, j'étais sur le point de donner naissance à ma fille.

Je revois encore ces clichés, abandonnés sur le coin de la table, que je n'ai pas eu le coeur de prendre. Je suis partie sans me retournée, sans les regarder une dernière fois. Sans en garder un seul à serrer contre mon coeur anéanti.

On m'a prélevé du sang, perfusée, demandé mes différentes cartes. Installée dans une chambre, à l'étage au dessus de la maternité, pour m'éviter la douleur de voir ces ventres encore ronds, d'entendre ces nouveaux nés qui pleurent. Seule, dans ce service vite en ce lendemain de nouvel an. Seule, dans une chambre si vide. Seule avec mon ventre qui ne portait plus la vie. Rien qu'un petit être endormi pour toujours.

Je l'ai dit à mes amies, à ma famille, parce que j'avais terriblement besoin de soutien. Je ne regrette pas une seule seconde de l'avoir dit avant le fameux délais des 3 mois. Parce que sans ça, j'aurais été seule avec ma peine. Avec mes larmes. Et cette douleur qui me poignarde le coeur.


J'ai tellement de mal à le regarder,
 en sachant qu'il ne s'arrondira pas de ce petit amour que je chérissais déjà tant....



J'ai toujours l'impression qu'il est là, que quelqu'un va venir me dire " POISSON D'AVRIL!". Que c'était seulement une vaste blague. Qu'il vit toujours au creux de moi. Que mon ventre va s'arrondir. Que je vais découvrir son petit visage. Que je le serrerais contre moi.

Je sais que c'est pas possible. Que mon passage au bloc élimine toute chance. J'avais vu directement que c'était fini. Avant même que mon gynéco me le dise (comme je suis heureuse qu'il ait été là. Il n'est pas toujours à la maternité, et ce jour là, il y était. Heureusement. J'aurais pas supporté que ça soit un inconnu...).

Quand je ferme les yeux, mon premier réflexe est de lui parler, à ce ptit champi, comme je le faisais. Puis je me rappelle que c'est fini. Qu'il ne sera plus jamais là. Que je ne le sentirais pas agiter ma main. Qu'il est parti pour toujours.

Alors je pleure. Beaucoup. Parce que la réalité fait mal. Que ce tout petit installé en moi était déjà digne de tout l'amour que je pouvais lui donner. Je pleure sur ce futur qui ne sera pas. Sur les dernières images que j'ai de lui, avec son petit coeur clignotant, ses petits mouvements de carpe.... Je pleure sur cette image sans mouvement, ce petit corps opaque et si petit.... Sur ce sang que je voyais, sans pouvoir l'arrêter.

Mes rêves avaient raison. Et je les déteste pour ça. J'avais si peur. Et j'avais tellement raison....


Je t'embrasse, que ton année soit douce et ne t'apporte que de douces nouvelles.
Rendez-vous sur Hellocoton !

35 commentaires:

  1. Ma belle, je n'ai pas de mots... Pleure autant que tu veux et fais le plein de bonheur quand même, auprès de tes enfants et de ton homme ils sont là pour toi aussi <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me shoote aux câlins. De mon homme, de mes enfants, et de sucreries. Ca atténue un peu ma peine. Et me permet de pleurer aussi. Tout contre mon homme....

      Supprimer
  2. :'( je suis tellement triste pour toi! :'(

    RépondreSupprimer
  3. Plein de douces pensées pour toi <3

    RépondreSupprimer
  4. Je suis si triste pour toi! Je te fais plein de bisous <3

    RépondreSupprimer
  5. Aujourd'hui ce qui compte, c'est de vider ce sac de larmes pour continuer à avancer. C'est le genre d'événement qu'on ne peut pas cacher, parce que c'est aussi dur que ton bonheur était grand deux jours plus tôt. Je suis sûre que tu fera le deuil de ce petit champi et que tu saura trouver un nouveau souffle. Pour toi et pour tes petits amours qui vont te câliner et te tenir au chaud encore quelques temps...

    Plein de bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour le moment, je prends le temps nécessaire pour faire le deuil de ces deux mois, faire le deuil des 7 à venir et de ce qui en découlait. Je me drogue aux câlins de ma petite famille, j'en ai cruellement besoin...

      Supprimer
  6. Je n'ai pas de mot, juste des pensées réconfortantes <3 Courage ...

    RépondreSupprimer
  7. Courage... je suis passée par là 3 fois avant d'avoir ma fille (et pour mon fils heureusement je n'ai pas eu à subir encore ça) donc je sais que ce n'est pas facile :-( Avec le temps la douleur va s'aténuer mais en attendant profite de tes enfants et de ton homme qui sont là pour te faire plein de câlins !...
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelle tristesse :'(
      Il restera à jamais dans mon coeur, meme quand la douleur sera partie... En attendant, je prends soin de mes deux amours qui me régalent de leurs câlins dans leurs petirs bras ❤️

      Supprimer
  8. Je suis désolée de votre peine. Je vous envoie de douces pensées.

    RépondreSupprimer
  9. tu m'as mis les larmes aux yeux. Beaucoup d'entre nous ont vécu ce drame, et il n'y a que le temps pour apaiser la douleur et apprendre à vivre avec. Courage!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis désolée pour tes larmes Maud ❤️ J'arriverais à surmonter la peine, à faire mon deuil de tous ces espoirs, il restera pour toujours dans mon coeur, avec son aîné....

      Supprimer
  10. {\rtf1\ansi\ansicpg1252
    {\fonttbl\f0\fnil\fcharset0 ArialMT;}
    {\colortbl;\red255\green255\blue255;\red34\green34\blue34;\red255\green255\blue255;}
    \deftab720
    \pard\pardeftab720\partightenfactor0

    \f0\fs26 \cf2 \cb3 \expnd0\expndtw0\kerning0
    \outl0\strokewidth0 \strokec2 Alors, je te disais... Que je ne pensais pas connaitre un jour ce que tu vis... Je sais la douleur .... J'ai fait 2 FC en 2012 dont la derni\'e8re une aspiration le 28 d\'e9c entre les f\'eates.... Et je ne l'avais dit \'e0 personne.... \
    Je sais le mal, la douleur, le vide.... Je sais aussi les banalit\'e9s que l'on peut te dire alors je ne te dirais rien... J'aimerai simplement de serrer tr\'e8s fort dans mes bras. <3}

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelle tristesse. 2fois, seule.... Si j'avais ete seule je crois que j'aurais passé les derniers jours à pleurer sans discontinuer... (Là c'est que quand je me retrouve seule et le soir... Le jour meme, j'ai pleuré en l'apprenant, un peu au telzphone (mais tres pzu) et le soir dans les bras de mon homme, quand on a ete qe coucher. Je pleure pzu en fair. Alors que je suis triste tout le temps...)
      Merci pour ce calin virtuel.... Les câlins, c'est ce qui fait le plus de bien:.. (Ca, le juron de mon gynéco quand il l'a vu et sa main sur mon épaule avec son "je suis désolé") (c'est con, mais j'étais seule avec lui, ca m'a fait du bien) (dans un pseudo reveil apres le passage au bloc, j'ai demandé à l'infirmière de le remercier pour sa sollicitude. Je m'en rappelle pas. Mais purée, qu est ce que je le pense! Comme ce que j'ai dit à l'infirmier du bloc sur sa gentillesse. Ce Dont je ne me rappelle pas non plus...)

      Supprimer
    2. Moi aussi ils ont été super... Je n'arrêtais pas de pleurer, pleurer et j'avais honte avec mon poids avec l'anesthésie je me disais que mon poids mort sera horrible... J'ai eu mes copines virtuelles heureusement et mon mari et mes enfants... Heureusement maintenant j'ai mon petit baptiste qui vient d'avoir 1 an. Bisous

      Supprimer
  11. Mes pensées les plus douces vous accompagnent dans cette terrible épreuve :-( sincèrement, Ingrid.

    RépondreSupprimer
  12. Je suis vraiment désolée pour toi.. Courage !! Et 1000 bisous

    RépondreSupprimer
  13. Dur Dur Dur dur....et les mots sont faibles....pour être passé par la je peu comprendre ta douleur ..on oublie jamais on vie avec...il n'y a que le temps qui arrangera les choses...Et peu être une bonne nouvelles d'ici quelques mois...en tout cas je te souhaite le meilleur!!!!! ne baisse pas les bras soit forte et pérceverante croit y a nouveau !!! tu verra ça paye dit toi que la nature est capricieuse parfois ...mes pensées vont vers toi ,je t'embrasse .

    RépondreSupprimer
  14. Je suis tellement triste pour vous :(
    Courage pour cette dure épreuve je t'envoie des millions de baisers <3

    RépondreSupprimer
  15. je connais pour être passée par là , les mots , ls paroles ne suffisent pas
    j'espère que bientôt tu auras un nouveau mini locataire qui ne remplacera jamais celui ci
    courage , patience <3 toutes mes prensées

    RépondreSupprimer
  16. Plein de pensées.... Plein de courage et de bonnes ondes. Et tu as raison prend les calins de ton homme et de tes enfants, c'est ce qui t'aidera à avancer.

    RépondreSupprimer
  17. Je découvre ton blog sur ce triste article. Je suis vraiment désolée. Même si ça t'apporte certainement peu de le savoir.
    Je te souhaite plein de courage, et je suis contente de lire que tu n'es pas seule dans ta souffrance.
    Mille bises.

    RépondreSupprimer
  18. Je suis passée par là, je t'envoie plein de bisous
    Dbo - lesideesded

    RépondreSupprimer
  19. Courage je suis passée par la il vient d'y avoir 5 ans ...
    Courage pour surmonter cette douleur et ce vide

    RépondreSupprimer
  20. J'ai vu passer cette nouvelle mais je n'ai pas commenté car je ne savais pas quoi dire. Je ne le sais toujours pas. Je n'ai jamais vécu cela et je ne sais pas si j'aurais pu le supporter.
    Je ne peux qu'imaginer, et encore, mes pensées ne seront que loin de la réalité.
    Je ne pourrais t'aider, ni avec des mots, ni physiquement mais j'ai beaucoup pensé à toi ces derniers jours, j'en pleure encore.
    Je suis réellement triste pour toi... je t'embrasse fort et si tu as besoin de chocolat fait moi signe.
    Bises

    RépondreSupprimer
  21. Je n'ai pas de mot assez fort pour te réconforter mais je t.envoi un gros câlin virtuel biz

    RépondreSupprimer
  22. Je découvre ton blog avec cette triste nouvelle,et je ne peux que t'apporter mon soutien. Je suis passée par là à 2 reprises en 2011, et j'ai pris la décision d'avoir un suivi psy pour pouvoir faire le deuil avant d'envisager une nouvelle grossesse. Cela m'a aidée. On n'oublie jamais, on apprend à vivre avec. Et pour info, j'ai depuis eu une magnifique petite fille qui nous comble!

    RépondreSupprimer
  23. Bon courage pour cette épreuve. Pour l'avoir aussi vécue, je sais le vide qu'on peut ressentir. Mon fils m'a donné le courage d'aller de l'avant...

    RépondreSupprimer
  24. Bonjour Mae. Je suis attrister par ce qui t arrive. Ce petit bout que vous étiez si fier de m'annoncer. Cela me fait mal pour vous. Sache que je suis de tout cœur avec toi comme je l ais toujours été. Si tu as besoin de parler appel moi. Stp embrasse bien tes deux petits et mon fils. Zut pourquoi vous êtes si loin. Vous me manquer grave. Bisou Mae . Stp avance ne te retourne pas. Sois heureuse et continue à rendre heureux tes lecteurs avec tes beaux écrits. Bye.

    RépondreSupprimer

Et toi, tu en penses quoi ?