lundi 18 janvier 2016

Allaitement

Je me rappelle très bien cette première tétée. Un bonnet de naissance moche, un petit visage tout neuf que je ne connaissais pas encore et que je découvrais à peine. Cette petite bouche avide qui cherche, ce petit cou tout juste né qui se tend, qui se tourne jusqu'à ce que les lèvres se referment sur le sein tant convoité.
Ma bulle, à peine une heure sur cette terre prenait sa première tétée. C'était si magique. Cette soirée était magique. Ma fille était née, selon mon souhait, et elle tétait ce sein qui était là pour elle.
Et elle a été le début d'une longue série, cette tétée. Des tétées couchées et paisibles, des tétées au lit, des tétées griffues, des tétées pincées, des tétées goulues et d'autres moins. Des tétées interrompues ponctuées de jets de lait. Des tétées debout, assises, à l'envers, à l'endroit, en se tripatouillant l'oreille, en me tirant les cheveux. En s'énervant, en mordant, en chouinant. En souriant, en dormant, en jouant.
30 mois de tétées intensives. 30 mois et une aventures magnifiques qui ont forgé ma petite fille. Qui m'ont forgée en tant que mère, qui nous ont toutes les deux aidées à grandir.
Aujourd'hui, je peux dire que c'est fini. Le lait se tarit, tandis que mon corps porte à nouveau la vie. Elle tète encore, pleine d'espoir, régulièrement, mais ne réussit guère qu'à obtenir une petite goutte. Mais cela la rend heureuse de téter jusqu'à la fin, de sentir cette petite goutte qui n'épanche pourtant pas sa soif. Nous profitons de ces câlins, bien qu'ils ne soient plus nourriciers. 
Mon coeur se pince en sachant que bientôt, elle ne tètera plus du tout, que ma toute petite devient si grande. Qu'elle parle, qu'elle chante, qu'elle danse et qu'elle dessine. Qu'à la rentrée prochaine, elle ira à l'école. Je revois tellement son petit visage, je sens toujours son odeur de nourrisson, je me rappelle sa découverte comme si c'était hier. Elle a grandi si vite..
J'essaie de me faire une raison en me disant que cet allaitement s'arrête naturellement, que nous avons bien profité et que nous avons battu les 6 mois avec son frère. J'essaie de ne pas verser de larme en y pensant parce que je suis heureuse d'être arrivée jusque là, mais avec les hormones, ça reste compliqué.

Aujourd'hui, malgré ces "fausses tétées", je crois que je peux le dire : notre allaitement est fini, la source est tarie.





Bonne soirée, je t'embrasse !
Rendez-vous sur Hellocoton !

8 commentaires:

  1. Qu'il est beau ton article <3
    Tu vois aujourd'hui, ma Cassandre me met la misère avec son pic de croissance des 3 semaines, les larmes ont coulés... Et lire ton article me remotive, me remets du baume au coeur, je revois à quel point tout ça est beau, même si exténuant par moment... Encore une fois Merci Maëva, Merci <3 Tu es une véritable Déesse Mère ! <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Han merci ma douce ! Ton commentaire me fait plus que plaisir ! J'espère que tu tiens le coup pendant ton pic, le secret, c'est de lâcher prise et de se dire que c'est normal, même si c'est épuisant.
      Merci pour ce beau compliment également <3 C'est tellement dur d'avoir l'impression d'être une bonne mère, que de lire ça, ça fait un bien fou !
      Merci ma douce <3
      Et si tu as besoin, n'hésite pas !

      Supprimer
  2. c'est chou, et c'est tellement ça :) Plus de 28 mois ici :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aurais voulu que ça dure tellement plus....! Bon allaitement à vous deux <3

      Supprimer
  3. C'est dommage que ça se soit tari, ce n'est pas le cas pour toutes les femmes enceintes, peut être persévère encore un peu?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle continue de téter, mais vraiment, y a pas grand chose, quelques gouttes tout au plus. Elle se mouille la langue quoi. Elle me demande à boire tous les matins, après téter alors qu'avant non. Elle tète encore... mais j'ai peu d'espoir, vraiment, ça reste vraiment minime, assez pour avoir le goût et se rassurer, mais je crois que c'est seulement ça....!

      Supprimer

Et toi, tu en penses quoi ?