mardi 19 juillet 2016

Elle a fini par arriver cette enfant qu'on aurait pu appeler Désirée !

Désirée. Si on avait pas eu le coup de foudre pour son prénom plusieurs mois avant qu'elle ne s'installe en moi, je pense qu'on aurait pu l'appeler comme ça. Enfin, il aurait aussi fallu que ce prénom commence par un A, c'est vrai. Mais quand même.
La dernière fois, j'avais peur de la version. Depuis j'avais hâte d'accoucher. Parce que j'avais peur qu'elle se remette tête en haut (oui, je sais, c'est rare, mais vu la poisse que j'ai ces derniers temps, ça aurait pu...!). Surtout que plus tôt il était, si tant ait que sa tête était de retour sous mes côtes, la naissance en siège aurait été possible. Donc depuis 39SA à peu près, j'avais hâte que cette petite Arc-en-ciel naisse. Alors j'ai attendu. Avec un peu de culpabilité au début parce que c'était pas l'heure. Puis en approchant du terme, c'était de plus en plus dur d'être patiente. J-2 : grosse déprime. Pour la Bulle, la poche s'est fissurée ce jour-là, m'emmenant, toute guillerette (du moins pour quelques heures!) à la maternité. Et à J-1 (à quelques heures près c'était le jour j) mademoiselle Bullette était dans mes bras. Et là, rien. Que d'chi, nada. Arc-en-ciel ne bougeait pas de là-dedans. Pas de contraction autre que les 3/4 non douloureuses et habituelles.

Jour J : examen du jour du terme: tout va bien, elle est encore tête en bas, mais elle est pas prête à naître. Encore haute, col à 1. Bref, retout à la casa, avec la déprime qui va avec. J+1 : déprime. Il ne se passe RIEN. J+2 : première visite post terme : Youhou : le col est à 2, ça commence à dire qu'un jour elle sortira. Même si j'ai du mal à y croire hein.

J+3 : j'ai contracté toute la nuit. Je n'ai donc pas dormi. Rien d'énorme, les contractions sont gérables, mais assez régulières. 7h, je me résous à réveiller mon homme et maman. Mon frère n'étant plus à la maison ce jour-là, l'homme doit rester à la maison avec les enfants. Si je dois rester, il mettra 2h à arriver en bus. J'espère dur comme fer que c'est le bon moment. Sur la route, quelques contractions piquent plus que les autres. Mais arrivée là-bas, plus rien. Oh si, une. Qui pique même pas. La sage femme est formelle. Rien n'a bougé, et je n'ai pas de contraction. Retour à la case départ, avec humeur de chacal en prime. J'avoue, j'étais déjà exécrable en dépassant le terme, cette fausse alerte n'a rien arrangé. A J+3 bordel. Il était temps de sortir nan ?!
Dans la journée, ça ne se calme pas, au contraire. Pas au point de douiller, mais c'est bien là tout de même.
La nuit est plus.... compliquée. Je m'étais couchée tôt, épuisée par la journée. Je somnolais tout en sentant les contractions et les gérant dans un demi sommeil. Mais je n'ai pas pris la peine de déclencher mon appli, j'étais trop déçue de la veille. Finalement, vers 3-4h du matin, je me lève, je ne peux plus les gérer dans un demi sommeil. Je suis obligée de m'asseoir, de me pencher en arrière, de fermer les yeux et de respirer profondément en soufflant bien pour pouvoir gérer les contractions. Je ne veux réveiller personne, je suis sûre qu'on va me renvoyer, et de toute manière, j'ai rendez-vous à 14h30 pour la visite de j+4. Ma mère me demande si je suis sûre de pas vouloir partir avant. Je suis défaitiste. Oui, je suis sûre, ça sert à rien. Les contractions sont espacées de 5/6min et parfois je n'en ai pas pendant 20min.
Cette fois, mon frère est là, donc l'homme peut venir, et les enfants restent à la maison. Nous finissons donc par partir avec un tout petit peu d'avance, au cas où, ma mère a l'air de penser que mine de rien ça ressemble à quelque chose, contrairement à moi.
Le trajet n'est pas une sinécure, j'ai pas mal de contraction, mais je ne suis pas excitée comme la veille, persuadée de rentrer avec un rendez-vous pour j+6.

Nous arrivons en avance. On attend donc dans la salle d'attente et plusieurs fois je suis obligée de jeter mon téléphone sur ma mère en sentant les contractions arriver pour éviter de le faire tomber. Je ne sonne pas encore à l'interphone, parce que je suis en avance. Mais une sage femme vient chercher une dame et me demande si j'ai sonné etc... pile en plein milieu d'une contraction. Comme une malpolie, je ne lui réponds donc pas, laissant ce soin à ma mère et mon homme. J'avoue que je m'en veux un peu.
Elle vient me chercher 5 min après. Rapide monito, puis examen.
"Bon, je sais pas qui vous a examinée hier, mais moi, j'ai un bon 3. Je vais vous faire une petite écho pour être sûre que c'est toujours une tête, elle est haute, alors je ne suis pas sûre, et on passe en salle de naissance!"

De quoi ? Elle a dit quoi la dame ? En... salle de naissance ?! Pour de vrai de vrai ? Genre je rentre pas aujourd'hui ?! Avec mon homme, on peine à y croire. J'arrive pas à décrocher le sourire débile qui est accroché à ma face. Je passe en salle de naissance et bientôt, j'ai ma mini fille dans les bras quoi !

L'écho est faite rapidement (elle est bien toujours tête en bas), et même pas besoin de me rhabiller, je reste en drap et je file, sourire aux lèvres, prévenir ma mère, qui s'en va. Puis on suit la sage femme qui nous installe en salle directement.

1. Dernière photo de bidon avant de partir à la maternité pour le contrôle
 2. L'arrivée en salle de naissance 3. Mon homme et moi pendant le monito, heureux d'être là.
4. Péri posée, je suis tellement heureuse d'être là ! 5. Je ne savais pas encore que son arrivée était si proche....!
6. Elle est là ma toute petite parfaite... Première tétée d'accueil. Quelle merveille !


Elle m'apprend que "grâce" à ma césa, je vais devoir avoir une péri de posée. je ne suis pas obligée d'appuyer sur le bouton, une seule dose sera injectée pour réserver l'espace dans la zone péridurale, histoire que si y a un problème de rupture utérine (LE gros risque après une césarienne), le produit anesthésique agisse plus vite et qu'on ait pas besoin de me faire une anesthésie générale. Je ne suis pas ravie du tout, j'ai pas du tout envie (cette histoire d'aiguille et de colonne vertébrale... brrrrr!), mais je m'y plie, parce que je sais que c'est pour notre sécurité, à Arc-en-ciel et moi. L'homme et moi mettons nos blouse, lui une verte, moi une bleue, elle me branche le monito, on rigole bien, elle me perfuse et va chercher l'anesthésiste. Lorsqu'elle revient, elle me dit en rigolant que ses collègues l'ont arrêtée dans le couloir pour lui demander si j'étais vraiment en travail, parce qu'elles m'ont vu passer toute guillerette pour aller aux toilettes, que j'ai le sourire et que limite je danse en marchant. Mais oui mais oui, elle est en travail, promis ! (et depuis pas mal de temps en vrai!). L'anesthésiste arrive, il est adorable d'ailleurs et ne m'a pas fait mal. J'étais pourtant traumatisée par celle que j'ai eu pour la Bullette. La sage femme me dit que j'ai été très courageuse, parce qu'elle sait très bien que j'en voulais pas, que je l'ai fait à contre coeur et que pourtant, j'ai très bien géré mon appréhension et la décontraction dont je devais faire preuve pour la pose.
La péri est posée, j'en ai pour 40 min d'anesthésique peu dosé. Je sens les contractions vite fait. J'en ai très peu. avec l'homme, on se résigne à rester longtemps ici, comme pour les deux autres. Il est 16h30, et ça fait 1h30 qu'on est en salle de naissance.

Vers 17h, la sage femme regarde l'avancée du travail. Je suis passée à 4, et elle me demande si au prochain examen, elle peut demander son avis à sa collègue, elle pense sentir un vaisseau sur la poche des eaux. Elle me met sur le côté pour faire descendre Arc-en-ciel qui est toujours très haute.
En attendant, mon homme et moi, on rigole, on prend quelques photos et on parle. On réalise à peine que cette fois c'est la bonne, on aura notre fille dans les bras bientôt. Ma soeur nous rend visite, elle aussi est en salle de travail, elle est en plein déclenchement pour sa fille, à j+1. Ca fait bizarre de la voir ici aussi ! A savoir qui accouchera la première du coup ! Je ne mise sur rien du tout, vu comme le travail a été long pour les deux premiers.

18h15 : Les deux SF reviennent m'examiner. Je suis passée à 6 et la seconde sf fissure la poche des eaux. Finalement, la poche est lisse. Pour la naissance, il ne manque plus que le grand plongeon de la demoiselle, le col est si souple "qu'on peut en faire ce qu'on veut" qu'elles ont dit. Elles me tournent sur l'autre côté, toujours pour faire descendre Arc-en-ciel.

Les contractions se font plus intenses, je m'arrête de plus en plus régulièrement pour respirer profondément, tout en continuant à parler et plaisanter avec mon homme.

18h51 (j'ai une pendule devant moi en fait), une énoooorme contraction, qui pique grave, et en plein milieu... Pok et splotch ! Je pousse un cri de surprise bizarre en disant à mon homme d'appeler. Il panique un peu, et je peux même pas lui expliquer tellement sa réaction me fait rire. Je finis tout de même par lui dire entre deux éclats de rire. Une aide soignante arrive, je lui dis. Rien d'alarmant, elle repart donc. Quelques contractions encore, qui me demandent vraiment de la concentration. Puis d'un coup (il doit être un peu plus de 19h), je ne peux "gérer" les contractions qu'en gémissant fort et en serrant les mains de mon homme (qui ne bronche pas, il est adorable!). J'en laisse passer quelques unes, j'ai à peine quelques secondes de répis entre. Je finis par dire à l'homme d'appeler. Après mille ans une aide soignante arrive, je lui dis que ça s'intensifie. Elle repart tranquillement. une autre contraction. Je chouine à mon homme que je dois me mettre à 4 pattes. C'est la seule chose qui me vient à l'esprit pour me soulager. Je demande à rappeler. Je lui dit qu'il faut que je change de position. J'insiste. Elle me dit qu'elle doit aller chercher la sf. Sauf que c'est l'heure du changement de service. Mon homme fait les cents pas devant la porte en essayant de voir quelqu'un, tandis que je continue de geindre fort en m’agrippant à la table. Je répète en boucle "je dois changer de position, me mettre à 4 pattes". La sf finit par arriver. C'en est une nouvelle. Elle saute dans sa blouse et son masque, la puericultrice me met sur le dos en me disant qu'il faut quand même qu'on vérifie où j'en suis. je suis pas sûre de tenir. La SF a juste le temps de vérifier que je suis en train de me mettre à 4 pattes sur la table. Elles relèvent le dossier pour que je m'appuie dessus.
"Bon, on essaie comme ça, mais si ça avance pas [la puce est encore assez haute], on se remettra dans une position plus classique. Allez poussez!"
Pis je pousse. Mille ans. Je la sens qui progresse vers la sortie. Puis la tête. Je n'y arriverais jamais. c'est pas possible, c'est trop dur. "Mais si vous vous débrouillez très bien, vous êtes parfaite, continuez comme ça !" Respiration, une nouvelle contraction, une nouvelle poussée longue, toute aussi animale que la première. Puis les épaules, puis tout le reste qui glisse. Ca y est, elle est née. En deux poussées. Et deux minutes aussi d'ailleurs.

A 19h28, le 14 juillet, après exactement 2 min de poussées, voilà mon Arc-en-ciel qui descend sur terre. Elle pèse 3kg915 (omg la crevette!!) et mesure 52cm.

Je me retourne à la demande de la sf pour la délivrance. Et là, du sang partout. La sf se dépêche de sortir les étriers (j'ai eu l'impression qu'elle tremblait un peu) pour m'installer. Je me rallonge, et je dis "Han ! j'ai plus de ventre!" "Ouais, vous avez accouché quand même hein". Oh ça vaaaaa....!
Finalement, bien qu'impressionnant, tout le sang perdu n'est pas une hémorragie (ouf), c'est juste le placenta qui s'est décroché parce que je me suis retournée rapidement. "A cause de ça" j'ai pas eu Arc-en-ciel sur moi tout de suite, la sf a préféré faire la délivrance avant (c'est ce qui me fait dire qu'elle suspectait une hémorragie en fait), mais elle était avec son papa.
J'ai enfin vu un placenta, c'est super moche. Mais je voulais voir le mien, puisque le cordon était marginal, c'est à dire pas centré et que ça m'intriguait.
Une fois la mini suture faite (2 points), j'ai eu ma fille en peau à peau pendant qu'on me nettoyait (valait mieux du coup Oo) J'ai découvert son petit visage de pioupiou, son petit nez tout rond, ses cheveux noirs, ses petites oreilles et ses mini mini pieds. Tout elle, celle que j'attendais depuis si longtemps...

L'accouchement en lui même a été très très rapide. Personne ne s'y attendait. A tel point que la tenue de naissance n'était pas prête, que j'avais encore mes chaussettes (heureusement noires, vu le litre de sang qu'elles ont épongé Oo), l'homme a du trouver la tenue tout en m'épaulant (oui, il a réussi à faire les deux. Je sais pas comment!).

La sf qui m'a suivi tout l'aprem passe nous voir pour découvrir la merveille, on a eu de la chance, elle n'était pas encore partie, je suis contente : elle était vraiment sympa, je suis contente de lui présenter mon bébé. La sf qui m'a accouché et les puéricultrices qui étaient là (c''était tellement le bordel en vrai que la sf était pas vraiment habillée pour l'accouchement, ça courait dans tous les sens, elles étaient pas trop de deux donc !) m'ont remercié pour cet accouchement atypique. C'était leur premier 4 pattes... qui était même pas programmé. C'était juste comme ça que ça devait se passer. Ca a fait stresser la sf parce que dans cette position, elle ne peut strictement rien faire (ce qui, soit dit en passant, me convient parfaitement !!). Elles m'ont largement félicitée, dit que j'avais été super, et ça fait du bien à entendre! J'avoue que moi-même je ne suis pas peu fière ! (surtout d'avoir résisté à l'appel de la péri alors que j'avais juste à appuyer sur le bouton!!)
Après deux heures de peau à peau, la tétée d'accueil on est remonté en chambre (ma soeur et ma mère ont eu la chance de découvrir Arc-en-ciel à la naissance!)

Verdict? Je suis amoureuse : ça valait le coup d'attendre <3

Bonne journée, je t'embrasse !

Rendez-vous sur Hellocoton !

15 commentaires:

  1. Hé bien, quel récit ! Et quelle attente !
    Accoucher à quatre pattes c'est original chez nous mais il semblerait que ce soit plus évident pour notre corps et le bébé.
    Encore félicitations pour ton joli arc en ciel tant désiré !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ♥ et oui, attente si longue... Mais je l'ai enfin! Honnêtement, j'avais réfléchi à comment je voulais accoucher. Le 4 pattes était en tête. Et finalement c'est vraiment mon corps qui m'a ordonné de me mettre dans cette position. Une idée fixe, il FALLAIT! Et je suis heureuse de m'être écoutée!

      Supprimer
  2. Encore toutes mes félicitations ma belle ♥
    Elle est trop jolie ta deuxième merveille
    gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ♥ je serais pas objective en te disant que c'est la plus belle des pioupiou, mais c'est ce que je pense x)

      Supprimer
  3. Et voila !! Bienvenue au club des mamans de merveilles né(e)s le 14 juillet (le mien est né y a 10 ans a 08h13 ^^ lol) FELICITATIONS A TOI ET TA SOEUR :) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais prié pour qu'elle arrive bien avant pourtant... X) joyeux anniversaire à ton grand en tout cas! Et merci pour ma soeur ♥

      Supprimer
  4. Félicitations et bienvenue Arc-en-Ciel!

    RépondreSupprimer
  5. Quel beau récit! J'adore te lire Mae. J'étais vraiment avec toi là dit! Toutes mes félicitations pour tout ce que tu as vécu. Bravo! Tu as su écouté ton corps. C'est incroyable combien les trois se ressemblent hihihi. Bienvenue à Arc en Ciel!!! Pleins de bisous à vous tous!! Marina ---> Belle soeur de Mumu (donc la tienne aussi par alliance? Lol 😎)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, ça me fait plaisir ♥
      Mais oui, je suis fière d'avoir écouté mon corps malgré les sangles et les performances dans tous les sens, sans complexes, sans interrogation, comme ça, naturellement! C'est ce que j'ai toujours souhaité pour mes accouchement. Il a juste fallu que je trouve le bon endroit pour accoucher!
      J'avoue que je vois pas trop lzs ressemblance, mais je suis leur maman aussi alors ils sont forcément très différents !
      Plein de bisous ma "belle-fille soeur" 😜

      Supprimer
  6. Félicitations ! :)
    J'espere que ça ira aussi vite pour moi. A partir du moment où j'arrive à la mater', je met 4h à sortir mon bébé donc normalement ça devrait le faire :)

    Et du coup, ta soeur a accouché avant ou après toi ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup!
      La chance! C'est la première fois que ça m'arrive si vite! 37h pour finir en cesa pour doudou, 20h du début des contractions à la naissance pour la bulle (et 10h d'attente entre la fissure et le début du travail) et là, magie! 5h, je suis ravie!
      Ma soeur a accouché 10h après moi finalement, le 15 au matin ^^

      Supprimer
    2. Merci beaucoup!
      La chance! C'est la première fois que ça m'arrive si vite! 37h pour finir en cesa pour doudou, 20h du début des contractions à la naissance pour la bulle (et 10h d'attente entre la fissure et le début du travail) et là, magie! 5h, je suis ravie!
      Ma soeur a accouché 10h après moi finalement, le 15 au matin ^^

      Supprimer
  7. Bravo d'avoir passé outre les regards ou les sous entendus parfois. Lors de la préparation à laquelle j'ai assisté , une fois n'est pas coutume, j'en ai sauté pendant les grossesses 5,6,7 , je me suis dit que c'etait la position la plus physiologique mais certaines SF pas à l'aise s'y oppose même m'a t on dit à St Joseph. Et puis finalement à caus edu satané cordon la césarienne a eu raison de tous mes projets acrobatiques ! JE vous souhaite une belle et longue vie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A priori toutes n'acceptent pas non plus dans cet hôpital, mais je sais pas si elle avait vraiment le choix en vrai. Je n'étais que douleur, c'était la seule chose que je pouvais faire. Après elle m'a prévenue que si ça mettait trop longtemps et sue ça avançait pas on changerait. Mais ça a marché! J'avoue que pour toi, c'est pas glop le cordon :(
      Merci beaucoup, à toi et ta tribu également ♥♥♥

      Supprimer

Et toi, tu en penses quoi ?