lundi 28 novembre 2016

Hier soir, j'ai pleuré

Comme d'habitude, tu criais. Tu pleurais. Tu avais tété, tu étais propre, tu ne voulais pas les bras, ni le porte bébé, ni le cosy.  Tu pleurais parce que tu étais fatiguée de ne pas avoir dormi plus de 40 minutes dans la journée. Tu pleurais ton épuisement, comme souvent, au lieu de fermer les yeux et dormir. Alors je t'ai posée dans ton lit, en sécurité, j'ai fermé la porte et je suis partie. Loin, pour ne plus t'entendre, en espérant que tu t'endormirais. Tu t'es calmée, en effet au bout de 5 minutes. Mais ton frère, pas habitué à t'entendre pleurer seule a été te voir, pour te consoler. Tu t'es donc remise à pleurer.
Cette fois j'ai été te voir, en disant à ton frère au passage que j'étais en colère parce que comme il était venu te voir, tu pleurais à nouveau. J'aurais du lui dire plutôt que j'étais fatiguée, épuisée, et que tout ce que je souhaitais c'était 5 minutes seule sans un cri. Je suis donc allée dans la chambre, j'ai vu ton petit visage plein de larme, soulagée de me voir arriver. Et je t'ai prise dans mes bras, tout contre mon coeur.
Et j'ai pleuré.
Pleuré de fatigue, parce que je dors peu et te nourris beaucoup. Pleuré de fatigue morale de t'entendre râler constamment. J'ai pleuré devant mon impuissance à t'aider à trouver le sommeil, la quiétude. Pleuré sur ma manifeste incompétence maternelle à trouver ce qui te dérange et te stresse. Je t'ai demandé pardon de t'avoir laissé ces 5 longues minutes pleurer seule dans la pénombre. Je t'ai supplié de te taire et de dormir. Je t'ai dit des milliers de fois que je t'aimais de tout mon cœur. Que j'étais fatiguée. Que tu étais ma précieuse merveille, mais que j'avais besoin de repos.
Et tu as pleuré avec moi. Avec cet accent de tristesse que je ne t'avais jamais entendu. Tu as pleuré mon impuissance, mes regrets et mon amour.
Et quand mon cœur et mon corps ont eu fini de lâcher leurs sanglots et que je me suis apaisée, j'ai embrassée tes petits cheveux bouclés tout mouillés de larmes, et toi aussi tu t'es calmée.
Puis nous sommes retournées dans la lumière, tout en continuant de nous câliner. Et moins d'une heure après, tu t'es endormie pour 4 longues heures dans ton cosy, tandis que je te berçais.

Hier soir, j'ai pleuré. Hier soir, c'était tellement dur d'être maman. Ta maman. Si dur d'avoir un bébé qu'on ne sait que rarement satisfaire et comprendre. Mais comme je t'aime mon petit Arc-en-ciel, comme j'aime que tu sois près de nous...








Bonne soirée, je t'embrasse.
Rendez-vous sur Hellocoton !

12 commentaires:

  1. Comme j'aimerai pouvoir te donner ne serait ce qu'une heure de tranquillité pour que tu sois plus sereine et arc en ciel reposée. Je pense à toi, à vous, très fort !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca c'est gentil ♥ Ca finira par venir ! Un jour ou l'autre ! Merci ma douce ♥

      Supprimer
  2. Oh ma douce ... tu n'es pas incompétente, tu es juste une maman qui a besoin aussi de se recharger les batteries pour mieux combattre ces sanglots, soutenir ces pleurs ... c'est tellement pas facile ... ma deuz a deux ans et demi, et elle ne fait pas une journée sans chouiner... c'est franchement épuisant, courage courage <3 <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, j'en ai cruellement besoin... Un jour peut être ! Sans les cris et les pleurs, tout serait tellement plus simple...!
      Bon courage à toi aussi ♥

      Supprimer
  3. Je te l'ai jamais dit mais un jour tu as écris un truc qui m'a terriblement touché et qui reste encré en moi : je n'ai pas donné la vie à mon bébé pour le laisser pleurer, le laisser penser que je l'ai abandonné alors qu'il a besoin de moi.
    Et ça a changé ma vision de la parentalité. J'ai souvent laissé pleurer mes grands, quand j'en pouvais plus de leurs hurlements . .. je ne pensais qu'à moi. Avec ma dernière c'est tellement différent... mon homme ne comprend pas ce changement, pourquoi ce serait différent avec elle ? Mais quand tu prend conscience que ton bébé n'a qu'un instinct animal, que quand tu le laisse hurler la seule chose à quoi il peut penser c'est "maman m'a abandonné...", c'est juste inconcevable. J'ai la chance d'avoir un bébé qui ne pleure que la journée. Elle se réveille seulement une ou deux fois la nuit. Je suis relativement chanceuse, malgré ce putain de rgo qui lui rends la vie dégueulasse. Mais je persiste et tiens bon.
    Merci de m'avoir ouvert les yeux... et j'espère que ce maigre témoignage t'aidera à affronter la vie avec ta petite arc en ciel

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu m'as faite chouiner tiens ♥ Merci ♥ Mais genre vraiment ! De savoir que ce que je dis, et vis au quotidien peut changer la vision des autres, c'est... pfiou ! Dans mon cas, avec ma bébé, c'est ce qui est le plus difficile je crois. NE pas pouvoir la laisser pleurer parce que je peux pas, parce qu'elle a besoin de moi et qu'elle m'appelle de tout son petit corps. Ca a été une torture ces quelques minutes. Parce que je savais qu'elle avait besoin de moi. Mais que j'en étais plus capable après une journée à bercer et cajoler et me faire griffer et hurler dessus en récompense. Mais finalement j'ai pas pu. La laisser pleurer est au dessus de mes forces. J'ai autant besoin de l'avoir près de moi quand elle crie, qu'elle d'être dans mes bras.
      C'est difficile, c'est usant, vraiment, je sens que je marche sur la corde raide. Mais c'est un petit animal... dont je suis la maman et je dois la porter sur mon coeur...
      Alors je prends sur moi. Même si je fatigue...
      Merci, merci pour tout pour ton message, vraiment ♥ Et bon courage avec ta bébé RGO, je sais comme c'est difficile de ne pas pouvoir soulager ces tous petits =(
      Plein de bisous ♥
      (Ps : mon homme a parfois du mal également, mais il apprend aussi. C'est difficile de vivre avec le conditionnement qu'on a dans notre société, où les bébés ne sont que des adultes miniatures qui doivent se débrouiller seuls...!)

      Supprimer
  4. J'aimerais tellement tellement tellement pouvoir être là pour pouvoir te soulager un peu... Mais tu es une maman merveilleuse, tu le sais hein ? ne l'oublie jamais s'il te plaît <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma douce ♥ J'ai des doutes parfois, mais tu es toujours dans le coin pour me le rappeler ♥ C'est toi qui est merveilleuse ♥

      Supprimer
  5. Ho j'espère que cette petite puce s'apaisera et que tu pourras reprendre des forces.. Mon dernier se réveille presque touts les jours vers 23h (j'avais écrit un article là dessus) et je ne peux le laisser pleuré. Il est différent de ses grand frères, il a énormément besoin de moi. Mon mari dit qu'il est habitué mais moi je dis qu'il en a besoin, même si il passe ses journées avec moi.. Je pense fort à toi ma belle. Courage! Je t'embrasse pas car je suis malade ;). Mais j'te fais un tit bisous sur le front :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce bisou sur le front ma belle ! (ouais on a assez de miasmes à la maison XD)
      J'ai envie de dire, que oui, il est habitué à toi : 9 mois dans un même corps, ça crée des liens x) Ils ont besoin de nous, on est tout pour eux et c'est normal... On est leur maman, même si c'est pas toujours simple !
      Des bisous ♥

      Supprimer
  6. On a presque toutes eu ce genre de moment, qu'on ait un bébé "facile" ou non...courage!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, je me rappelle pour Doudou, alors qu'il était "facile". Depuis, je regrette : j'ai eu, et j'ai tellement pire depuis ! x) Merci ma douce ♥

      Supprimer

Et toi, tu en penses quoi ?